dimanche 15 décembre 2019
Accueil / Edito / Edito du numéro 499 – La drôle de guerre des galons

Edito du numéro 499 – La drôle de guerre des galons

Poursuivant leur guéguerre contre la Gendarmerie, deux syndicats d’officiers de Police (SCSI-CFDT et Synergie-officiers) ont ouvert un nouveau front, début octobre. Ils  veulent à tout prix que les futurs grades de commandant divisionnaire et de commandant divisionnaire à l’emploi fonctionnel puissent prétendre au port des cinq galons de lieutenant-colonel et de colonel, tout comme les gendarmes (voir sur le site de «  L’Essor  »). Ainsi, un commandant divisionnaire dirigeant une quinzaine de policiers pourrait porter les cinq galons panachés comme un lieutenant-colonel commandant un groupement de 500 gendarmes !

Très rapidement, la Direction de la Gendarmerie a réagi sur le site interne Gendcom, en qualifiant la demande des deux syndicats – qui représentent 94  % du corps de commandement et d’encadrement de la Police – de «  surenchère inappropriée, susceptible d’avoir des conséquences néfastes  ».

Du coup, Synergie-officiers a sorti, le 17 octobre, l’artillerie lourde, parlant «  d’une honteuse campagne de pression médiatique […] révélatrice d’un état d’esprit rétrograde d’une minorité à l’égard de la Police  ». Le Syndicat des cadres de la sécurité intérieure CFDT (SCSI-CFDT, majoritaire) a assuré que la réaction de la DGGN «  contrevient au code militaire, au devoir d’impartialité, de réserve, et remet en cause l’autorité du ministre  ». Pas moins !

Cette guéguerre menée par des syndicats de la Police serait risible s’il n’y avait pas de dossiers plus urgents. Comme celui des moyens de protection des policiers face à des agressions de plus en plus violentes. Un thème qui a mobilisé des centaines de policiers dans la nuit du 17  au 18 octobre sur les Champs-Elysées, où ils ont manifesté dans leurs voitures officielles, gyrophares allumés.

Et ce, à l’insu des syndicats de police !

Pierre-Marie Giraud, rédacteur en chef

A voir également

Passage en revue des troupes par le général de brigade Christophe Boyer, commandant l'Ecole des officiers de la Gendarmerie de Melun, ce vendredi 15 février lors de la cérémonie en hommage aux gendarmes décédés en 2018 (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Qui sont les officiers prometteurs du tableau d’avancement 2019?

Publié il y a quelques jours, le très attendu tableau d’avancement des officiers de la Gendarmerie 2019 révèle les jeunes pousses prometteuses de l’Arme.