mercredi 11 décembre 2019
Accueil / Edito / Edito du numéro 521 : Le cimetière des généraux

Edito du numéro 521 : Le cimetière des généraux

Jean Cousteix, l’illustre fondateur de notre journal, L’Essor, avait connu une Gendarmerie dirigée par un colonel, et même, un moment, par un lieutenant-colonel ! Il n’y avait alors aucun général, même pas deux étoiles, dans cette Gendarmerie-là, entièrement sous l’autorité du «  ministre de la Guerre  », fonctionnant dans l’ombre de l’armée de Terre…
Aujourd’hui, l’Arme compte 80 officiers généraux en activité et prévoit d’en avoir le double dans dix ans !
Il y a beaucoup de raisons à cette impressionnante progression  :
•  on a dit – c’est la version officielle – que c’était une politique délibérée pour «  adapter les grades aux responsabilités  », du bas de l’échelle, avec le Pagre, jusqu’en haut ;
•  ce fut aussi le moyen de contourner le blocage de la valeur du point d’indice dans la fonction publique militaire ;
•  on a voulu aussi s’aligner sur les autres armes, et même sur la pyramide des grades dans plusieurs pays étrangers ;
•  c’était le moyen de «  rattraper  » les avantages qui avaient été accordés aux hauts gradés de la Police, à l’époque mieux en cour….
Tout cela est juste, mais demeure l’insolence de cette inflation.
Avec aussi – et c’est plus grave – beaucoup d’effets pervers  :
•  la dévalorisation des grades de sous-officiers, de plus en plus souvent cantonnés à des tâches d’exécution ;
•  le gonflement de tous les effectifs d’état-major, à commencer par la Direction générale à Issy-les-Moulineaux ;
•  et, finalement, l’affectation massive d’officiers généraux encore en 1ère section comme «  chargés de mission  » à l’IGGN, désormais appelée par les gendarmes de terrain «  le cimetière des généraux  » !

Alain Dumait, directeur de L’Essor

A voir également

27 escadrons à Paris pour la manifestation de ce 10 décembre contre la réforme des retraites

Selon nos informations, près de 47 unités de forces mobiles seront déployées pour la manifestation du 10 décembre dans la capitale.