samedi 14 décembre 2019
Accueil / Edito / Edito du numéro 516 : Hauts potentiels, management et commandement

Edito du numéro 516 : Hauts potentiels, management et commandement

Alors que la Gendarmerie a honoré ses morts de 2017, le 16 février, le début d’année 2018 est déjà marqué tragiquement par trois morts en service. Et aussi par une vague de suicides, huit, et de tentatives de suicide, quinze, que le directeur général, devant les sénateurs de la commission d’enquête sur l’état des forces de sécurité intérieure, a jugée “extrêmement inquiétante“.

Face à ce fléau, le général Richard Lizurey estime que “l’écoute du personnel fait partie intégrante de la mission de commandement“.

Il a raison d’utiliser ce terme de “commandement“, pourtant de moins en moins usité. Et d’ailleurs complètement absent d’un appel d’offres qui fait beaucoup jaser dans la Maison, et qui consiste à identifier les “hauts potentiels“, autrement dit, les grands chefs de demain (sur notre site lessor.org).

Il s’agit, pour la Direction du personnel militaire de la Gendarmerie nationale (DPMGN), de “faire évaluer par un prestataire extérieur environ 160 officiers supérieurs sur deux ans“. Le gagnant de cet appel d’offres devra “apprécier le potentiel général des officiers évalués“, “pour adapter au mieux la suite de leur carrière, en fonction de leur profil et des besoins de l’Institution“. Il devra détecter les officiers ayant les capacités à “franchir rapidement plusieurs niveaux de responsabilités“, avec des compétences en matière de leadership, de management ou d’expertises spécialisées.

Est-il judicieux de confier cette mission (très onéreuse) à un prestataire privé, qui risque de sélectionner des “bêtes à concours” sur-diplômées, certes toutes très brillantes  ?

Mais feront-ils de bons chefs militaires, capables d’exercer un commandement nécessairement humain, avec une consubstantielle “capacité d’écoute“  ?

Autant de questions qui se posent avec acuité…

Didier Chalumeau, rédacteur en chef adjoint

A voir également

Passage en revue des troupes par le général de brigade Christophe Boyer, commandant l'Ecole des officiers de la Gendarmerie de Melun, ce vendredi 15 février lors de la cérémonie en hommage aux gendarmes décédés en 2018 (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Qui sont les officiers prometteurs du tableau d’avancement 2019?

Publié il y a quelques jours, le très attendu tableau d’avancement des officiers de la Gendarmerie 2019 révèle les jeunes pousses prometteuses de l’Arme.