samedi 14 décembre 2019
Accueil / Edito / Edito du numéro 489

Edito du numéro 489

Popularité des gendarmes au top, menaces terroristes en rouge

C’est du jamais vu depuis quatre ans, date du premier baromètre Ifop/«  L’Essor  » sur l’image comparée des gendarmes et des policiers : les Français n’ont jamais eu une aussi bonne opinion des gendarmes et des policiers. Néanmoins, ils confirment leur préférence pour les «  pandores  ».

Notre sondage 2015 a évidemment pour toile de fond les terribles attentats de janvier et de novembre 2015 et l’inquiétude de nos compatriotes. Pour autant, cette très forte empathie des Français vis-à-vis des forces de l’ordre résulte aussi de la forte mobilisation des gendarmes et des policiers depuis douze mois, une mobilisation qui les valorise.

Mais la France, hélas, est loin d’en avoir fini avec le terrorisme. Tous les voyants des services de renseignement sont au rouge. Les spécialistes de l’antiterrorisme craignent désormais des attentats simultanés dans plusieurs grandes villes. Daech entend bien importer en France le modèle
irakien ou syrien d’attentats de masse, et commis par de jeunes Français au nom d’Allah.

Les gendarmes et les policiers recevront, courant 2016, leurs premiers renforts. Au total, quelque 5  000 hommes et femmes rejoindront escadrons, brigades et commissariats dans les deux ans à venir. En attendant, de nouveaux efforts leur sont demandés pour l’Euro de football 2016.

Pierre-Marie Giraud, rédacteur en chef

A voir également

Passage en revue des troupes par le général de brigade Christophe Boyer, commandant l'Ecole des officiers de la Gendarmerie de Melun, ce vendredi 15 février lors de la cérémonie en hommage aux gendarmes décédés en 2018 (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Qui sont les officiers prometteurs du tableau d’avancement 2019?

Publié il y a quelques jours, le très attendu tableau d’avancement des officiers de la Gendarmerie 2019 révèle les jeunes pousses prometteuses de l’Arme.