samedi 14 décembre 2019
Accueil / Edito / Edito du numéro 468

Edito du numéro 468

Feuilles de route

• Le principal atout de la Gendarmerie est, en définitive, d’être aimée des Français. C’est l’enseignement majeur de l’étude d’opinions réalisée chaque année par l’Ifop pour « L’Essor » (janvier 2013 et janvier 2014).

Entré en Gendarmerie en 1983, le général Favier le savait mieux que personne quand il fut nommé directeur-général, le 10 avril 2013. Familier du ministre de l’Intérieur dont il avait été le conseiller, et avec l’accord de celui-ci, il a décidé de recentrer le gendarme sur son cœur de métier, et pour cela faire en sorte de lui redonner du temps, de l’initiative et de la liberté d’action.

Deux mois plus tard, il lance sa « feuille de route » (dont il révèle à « L’Essor » – p. 14 à 17 – qu’elle sera désormais mise à jour tous les six mois, avec une prochaine étape spécialement « forte » en juin prochain…).

Il ne s’agit pas seulement d’un programme de réformes, d’une méthode de changement ou d’un plan de reconstruction. C’est avant tout une stratégie de mobilisation et de reconquête. Un outil pour faire gagner la Gendarmerie en y associant chacun, qui devient non seulement un agent mais aussi un acteur de la réforme, et même un militant de celle-ci.

On dit que le même caractère chinois signifie « crise » et « changement ».

Pour la Gendarmerie, en 2014, la crise résulte de l’attrition subie et forte des ressources d’origine budgétaire. Exemple donné par le DG : la capacité à renouveler les équipements a été réduite de moitié depuis 2007, passant, en crédits de paiement, de 570 millions d’euros en 2007 à 249 millions d’euros en 2012. Le changement, porteur de succès et d’avenir, consistera donc à manœuvrer en utilisant tous les leviers possibles, ce que la feuille de route détaille et précise.

• De même, pour « L’Essor », à une autre échelle, le défi est considérable. Il nous faut monter dans le train du numérique en nous appuyant sur la fidélité de nos abonnés à notre édition papier, tout en allant au-devant de toutes les autres personnes, en particulier dans l’active, spécialement les plus jeunes, qui sont dans l’attente d’autres formes de notre journal.

Comme « L’Essor » est un titre connu de toute la communauté des gendarmes (même de ceux qui n’y sont pas abonnés…), une formidable marque, un tel changement est parfaitement possible. Il y a des situations où le changement est la disposition la plus raisonnable. C’est vrai pour la GN comme pour « L’Essor ». Telle est notre feuille de route.

Alain Dumait, directeur de « L’Essor »

A voir également

Passage en revue des troupes par le général de brigade Christophe Boyer, commandant l'Ecole des officiers de la Gendarmerie de Melun, ce vendredi 15 février lors de la cérémonie en hommage aux gendarmes décédés en 2018 (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Qui sont les officiers prometteurs du tableau d’avancement 2019?

Publié il y a quelques jours, le très attendu tableau d’avancement des officiers de la Gendarmerie 2019 révèle les jeunes pousses prometteuses de l’Arme.