samedi 14 décembre 2019
Accueil / Edito / Edito du numéro 455

Edito du numéro 455

La double responsabilité de «  L’Essor  » et de ses abonnés

De tout temps – et depuis le premier jour –, «  L’Essor  » a défendu non seulement les personnels retraités de la Gendarmerie, en tant qu’organe officiel de l’Union nationale du personnel en retraite de la Gendarmerie, mais aussi les personnels de l’active qui, liés par leur devoir de réserve, ne pouvaient ni s’exprimer, ni se défendre directement.

C’est d’ailleurs dans cette intention que, en 1935, Jean Cousteix, dont nous suivons la ligne directrice, a créé l’UNPRG et «  L’Essor  ». C’est pourquoi «  L’Essor  » a toujours été très attentif à la vie quotidienne des gendarmes. Les plus anciens de nos abonnés se souviennent, comme si c’était hier des campagnes parfois très vives organisées par Jacques Revise à partir de témoignages qu’il avait le don de recueillir et d’exploiter pour améliorer la vie concrète des gendarmes, maintenir leur moral et l’efficacité de leur service.

C’est la raison d’être de nos grands dossiers, désormais présents dans chaque parution de «  L’Essor  » : hier «  La souffrance au travail  »  ; ce mois-ci «  Le mal-logement  »  ; et, le mois prochain, «  Les conditions de recrutement des nouveaux gendarmes  ». Ensuite, il y aura d’autres dossiers, intéressant aussi bien les personnels de l’active que de la réserve : les loisirs, l’après-retraite, la protection sociale…

A noter : des dossiers comme «  La souffrance  » ou «  Le logement  » seront récurrents (une fois par an). Nous pourrons ainsi publier les témoignages recueillis après le bouclage du numéro concerné…

Ce genre d’articles ne peut être publié que par un journal indépendant comme le nôtre. Et c’est un devoir que, sur ces sujets, quelqu’un dise ce que les gendarmes pensent et ressentent. Il faut donc que les anciens témoignent. Que «  L’Essor  » recueille leurs récits. Et que notre journal soit encore mieux présent dans les casernes.

C’est la raison de cette campagne de promotion de «  L’Essor  », où nous adressons un exemplaire du présent numéro à chacune des gendarmeries de Métropole et d’outre-mer.

Alain Dumait

Vous pouvez désormais nous rejoindre et nous suivre au jour le jour, non seulement sur le site <www.lessor.org>, mais aussi sur les principaux réseaux sociaux.

A voir également

Passage en revue des troupes par le général de brigade Christophe Boyer, commandant l'Ecole des officiers de la Gendarmerie de Melun, ce vendredi 15 février lors de la cérémonie en hommage aux gendarmes décédés en 2018 (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Qui sont les officiers prometteurs du tableau d’avancement 2019?

Publié il y a quelques jours, le très attendu tableau d’avancement des officiers de la Gendarmerie 2019 révèle les jeunes pousses prometteuses de l’Arme.