vendredi 24 mai 2019
Accueil / Edito / Edito du numéro 453

Edito du numéro 453

“L’Essor ” nouvelle formule vous souhaite une bonne année 2013 !

“L’Essor ” change (un peu) de présentation. Nous avons cherché à établir une maquette plus claire, plus rigoureuse, pour faire un journal encore plus lisible et agréable à consulter. Les codes couleur apparaissent. De nouvelles polices de caractère aussi. L’objectif est de faciliter votre lecture.

Quant à la ligne éditoriale du journal, elle est solennellement réaffirmée : notre mission est de défendre les personnels de la Gendarmerie en activité et en retraite, en parfaite osmose avec l’UNPRG – qui est sans conteste l’organe le plus représentatif des retraités de l’Arme –, et de soutenir, bien entendu, la Gendarmerie elle-même, à laquelle les retraités restent indéfectiblement attachés.

Dans cette nouvelle formule de   “L’Essor “, une place plus importante sera consacrée à des débats, d’abord avec les lecteurs et entre ceux-ci (d’où nos rubriques “Le forum des lecteurs de L’Essor ” – qui remplace la « Poste restante » –, et Tribune libre), mais aussi avec des personnalités extérieures à la communauté gendarmique, qui en sont des observateurs avertis. C’est la raison pour laquelle nous avons sollicité une dizaine de personnalités qualifiées pour commenter, dans ce numéro, notre sondage exclusif Ifop portant sur l’opinion des Français par rapport aux gendarmes et aux policiers. Car « L’Essor » et l’UNPRG doivent se faire toujours mieux entendre des observateurs et des décisionnaires.

Dialogue et transparence sont pour nous des mots importants, qui doivent trouver leur traduction dans chaque numéro du journal. Dans ces conditions, cette nouvelle formule de “L’Essor “, respectueuse de son passé prestigieux ( “ L’avenir est un présent que nous fait le passé “, disait André Malraux), va continuer à évoluer en fonction de vos remarques, de vos critiques et, pourquoi pas, de vos reproches… Ils seront toujours les bienvenus !

Nous formons le vœu qu’à l’issue d’une année passée ensemble, nous aurons le plaisir, l’an prochain, de souligner les améliorations apportées par nos soins réciproques, non seulement à notre journal, aux services qu’il rend à ses lecteurs, mais aussi – osons le dire – à la Gendarmerie tout entière.

Bonne année 2013 à tous !

Alain Dumait et Henri Martinez

A voir également

Le meurtrier du major Rusig fait appel de sa condamnation à perpétuité

Le meurtrier présumé du major de gendarmerie Christian Rusig fait appel. Condamné le 10 mai dernier à la prison à perpétuité, avec une peine de de sureté de 20 ans, il veut être rejugé

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !