jeudi 23 mai 2019
Accueil / Edito / Edito du numéro 410

Edito du numéro 410

L’AN 1 DE LA NOUVELLE GENDARMERIE

En cette année 2009, la Gendarmerie s’apprête à vivre une mutation historique qui, quels que soient les regrets que l’on puisse exprimer, semble inéluctable. C’est la raison pour laquelle “L’Essor” s’efforce de mieux encadrer l’inévitable processus, en agissant auprès de parlementaires favorables au dualisme des forces de l’ordre, afin de maintenir la spécificité de l’Institution et de garantir la pérennité du statut militaire de ses personnels.

Sans vouloir faire preuve d’un optimisme exagéré, on peut espérer que les prochains débats à l’Assemblée iront dans le sens que nous souhaitons. Cela étant, il importe que “L’Essor”, pour jouer pleinement son rôle de défenseur des intérêts matériels et moraux des personnels en activité et en retraite, apparaisse comme un incontestable fédérateur, c’est-à-dire qu’il soit en mesure d’accroître son volume significatif d’abonnés… puisque c’est la seule façon de “compter ses troupes” et d’afficher, en toutes circonstances, une véritable force de proposition.

Je suis au regret de constater que, non seulement l’unité ne se réalise pas vraiment, comme cela serait souhaitable, mais que les nouveaux lecteurs n’arrivent pas suffisamment. Malgré leur attachement à “L’Essor”, ils hésitent à franchir le pas, au prétexte que la Gendarmerie n’est plus, ou risque de ne plus être, celle qu’ils ont connue! C’est un peu le syndrome du “courage fuyons”… alors qu’il faudrait, plus que jamais, se rassembler en nombre toujours plus important, pour rester vigilants!

C’est pour cela que je me permets d’insister pour bien faire comprendre à tous ceux qui, comme moi, sont par tradition familiale viscéralement attachés à la solidarité de “notre” Gendarmerie et au confort intellectuel et financier des anciens qui l’ont bien servie, qu’il nous faut constituer un bloc offensif et soudé. Un ensemble compact en mesure d’alerter, si le besoin s’en fait sentir, l’opinion publique, pour que l’Arme, riche de tant de siècles d’histoire, poursuive dans les meilleures conditions possibles sa mission de protection des personnes et des biens.

Indifférents, désabusés, décontenancés, pessimistes, négligents, inconséquents, etc., rejoignez-nous! Vous avez, à nos côtés, un rôle à jouer pour rester fidèles à nos aînés, fiers de notre passé et confiants dans l’avenir ! Ne pas le comprendre serait prendre une part de responsabilité dans le déclin potentiel de notre “maison”.

A voir également

Une nouvelle prime de lien au service pour les militaires et gendarmes du corps de soutien

Une prime de lien au service remplacera des primes dans les armées et la prime de fidélisation aux sous-officiers du corps de soutien technique administratif de la Gendarmerie nationale.

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !