mardi 23 avril 2019
Accueil / Communiqués / Policier arborant ostensiblement des galons de lieutenant-colonel : deux associations de gendarmes saisissent la direction générale
Un mannequin avec des galons de lieutenant-colonel de Police avait été déposé derrière le ministre (Photo DR)

Policier arborant ostensiblement des galons de lieutenant-colonel : deux associations de gendarmes saisissent la direction générale

L’UNPRG et l’association Gendarmes et citoyens ont saisi  la direction générale de la Gendarmerie au sujet du commandant de la CRS 34 qui arbore en toute impunité des galons de lieutenant-colonel.

Lire aussi sur L’EssorGalons de lieutenant-colonel dans la police : “un moment de honte est vite passé” persifle l’UNPRG

Le ministre a  botté en touche sur le galonnage

Gérard Collomb qui n’a pas non plus donné satisfaction au SCSI sur la publication de la liste des réservistes citoyens n’a pas répondu aux officiers de police sur le sujet des galons comme on peut le constater à la lecture des premières phrases de son discours ci-dessous.

Il y a quelques mois, je vous avais promis que je m’exprimerai devant votre congrès. Je ne pensais pas forcement que les circonstances seraient celles d’aujourd’hui. Mais j’ai au moins une qualité, celle de tenir mes engagements. Et je suis donc aujourd’hui avec vous. J’ai noté, Monsieur le Secrétaire Général, les différentes mesures catégorielles que vous m’avez présentées sur le niveau de recrutement des officiers, la nomenclature du corps de commandement, le galonnage ou encore le temps de travail. Nous sommes en période d’avant élections professionnelles, et vous êtes la seule organisation syndicale à laquelle je m’adresserai publiquement avant ces échéances. Je veux donc si vous me le permettez respecter une forme de neutralité. Car le débat qui va s’ouvrir en cette rentrée permettra, comme vous venez de le faire, à chacun des syndicats, de présenter ses propositions.

Lire aussi sur L‘EssorLe ministre de l’intérieur n’a pas l’intention de publier la liste des 1300 réservistes citoyens

Alliance menace de porter des galons d’officier

Le syndicat de police Alliance des gardiens de la paix et gradés n’est pas du tout d’accord avec cette proposition comme on peut le voir à la lecture d’une communiqué où ils menacent de porter eus aussi des galons d’officier!

Gendarmes et citoyens a saisi la direction générale

L’APNM Gendarmes et Citoyens qui a publié un communiqué à ce sujet a également saisi la direction générale de la Gendarmerie au sujet de ce commandant de CRS  qui arbore volontairement des galons de lieutenant-colonel. Extrait ci-desous

Cependant, au delà du comique obsessionnel de ce commandant de CRS à exhiber tout de même des galons de colonel, on doit lui rappeler qu’il est chargé de faire respecter les lois et les règlements et qu’il s’expose à des poursuites sur le fondement de l’article 433-15 du code pénal, qui dispose « le port illégal d’uniforme est puni de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende.

Sur son site, le SCSI encourage ses membres à porter les galons de lieutenant-colonel  et à ne pas se laisser intimider estimant qu’il y a un vide juridique. D’ailleurs le syndicat a commandé des galons de lieutenant-colonel.

Projet de galon de commandant divisionnaire rejeté par le SCSI (capture d’écran site SCSI)

La direction de la Police nationale a proposé un galons de quatre barrettes et un clou pour les commandants divisionnaires mais cela a été rétoqué par le SCSI.

Télécharger (PDF)

 

A voir également

Le gendarme faisait son footing lorsqu'il a été agressé par des dealers (photo d'illustration Pexels / Pixabay )

Un gendarme agressé pendant son footing par des dealers

Un gendarme qui effectuait son footing à Albertville (Savoie) a été agressé par des dealers. Il n' a pas été blessé. Son témoignage a permis à la Polie de découvrir de la drogue.

8 Commentaires

  1. flashlook

    quant on donne les gallons de lit colonel a un mr benella qui n a jamais fait d écoles de gendarmerie nationale ni de sous off ni d officiers ,,,,il ne faut pas s étonner que certains se posent des questions sur la valeur réelle de ces gallons tout comme des médailles ,,,,

  2. BAUX

    Je voudrais juste indiquer que jusqu’en 1977, il existait dans les CRS et par extension dans la police nationale, (les appellations correspondaient aux fonctions CRS : il n’y avait pas de groupement en police urbaine, mais il y avait des lt-colonels et colonels dans quelques gros Corps Urbains, dont les officiers avaient demandé, et obtenu, dans les années 50, de voir leur carrière calée sur celles de leurs collègues CRS ).
    Des galons de Lt-Colonel existaient (3 barrettes argentées et deux dorées pour le grade de Commandant Principal) et de Colonel (5 barrettes argentées pour le grade ce commandant de groupement). Les commandants principaux (nom du grade, avec appellation “colonel”) commandaient de grosses unités, celles disposant par exemple de sections de montagne, ou de détachements autoroutiers, en plus des 4 sections à pieds et la section hors rang : la CRS 1 avait à sa tête un Cdt Principal, mais aussi la CRS 6 etc … Dans les 10 groupements de CRS, les commandants principaux étaient chefs de bureau, quand ils ne commandaient pas eux-mêmes un petit groupement (Dijon, ou Tours à 3 compagnies). Les 8 autres groupements étaient commandés par des commandants de groupement (nom du grade, avec appellation “colonel”). Les groupements opérationnels sur le terrain étaient dirigés par les Cdts px ou cdts de grpt selon l’importance du dispositif. Les commandants pouvaient commander des groupes de compagnie, intégrés ou non dans un GO.
    Le “Mon” précédant l’appellation “colonel”, disparaissait dans les CRS pour ces grades (comme pour les appellations “commandant” pour les commandants, “Capitaine” pour les officiers de paix principaux, et Lieutenant pour les officiers de paix, ces appellations étant alors exclusivement réservées aux commandants (commandant de groupement, commandant principal et commandant) et officiers (officiers de paix principaux et officiers de paix) servant dans les seuls CRS. En effet, les CRS étaient les héritières des GMR de Vichy, créées et organisées avec beaucoup d’officiers de marine licenciés après l’armistice de 1940 : ces appellations sans le “mon” étaient ainsi calées sur celles de la marine nationale, dont étaient issus beaucoup d’officiers et ss-Off des GMR … Le Commandant de Brossard, qui commandait le GMR Normandie dès 1942, était un ancien enseigne de vaisseau licencié en 1940, qui fut nommé en 1944 commandant régional des CRS de Dijon … qu’il quitta pour retrouver son grade antérieur dans la marine dès 1947 : il y termina contre-amiral, sans doute le seul dans ce grade à avoir été officier de CRS …
    Lors de la bataille d’Alger en 1957 aussi, de la même façon que des unités CRS étaient dirigées par des militaires dans certaines zones, l’un des secteurs d’Alger avait été confié par les autorités militaires à un Colonel de CRS, qui avait sous ses ordres des CRS certes, mais aussi des unités militaires.
    Il était nécessaire de faire cette mise au point, afin de remettre les choses à leur juste place : les officiers CRS ne sont certainement pas des “would be”, comme pourraient le laisser entendre certains rédacteurs peu au fait de l’histoire de ces formations de police : au pire on pourrait dire “has been”, ce qui est tout de même plus gratifiant !

    • La rédaction

      Merci beaucoup pour ces précisions fort pertinentes et intéressantes!

    • Tomana

      A bon entendeur …..Salut

  3. philippe maurice

    guéguerre tout à fait inutile, puisqu’en 1976 lorsque je suis entré dans la police, j’ai été secrétaire d’un Commandant Principal, et cela ne posait de problème à personne encore moins à la gendarmerie. Cordialement.

  4. flashlook

    “Galonite aigüe”

    J’estime et c’est mon droit, que les galons ‘ militaires’ ne devraient être réservées qu’aux seuls “militaires” (de l’active) et pas aux autres corps d’administrations au risque de créer des confusions et dévalorisation, ou pourquoi pas décerner des galons aux gardiens de musée, de squares aux gardiens de cimetières aux “croques – morts ” aux gardiennes de vespasiennes publiques (dames – pipi) aux cadres resto du coeur et autres employés de mairie, brigade des feuilles, de oirie etc, lieutenant -colonel gardes-champêtres tant qu’on y est?

  5. Marcel

    Bonjour,
    “Ils” veulent tellement porter galons, médailles et autres distinctions ? Il n’y a qu’à englober tout le monde dans la Gendarmerie, comme cela “Ils” seront servis !!!!!

  6. ROCCA

    Est-ce que les inspecteurs des Douanes, dépendant de l’administration des finances publiques, sont des militaires ? Est-ce que les ingénieurs du ministère de l’équipement sont des militaires ? Est-ce que les chefs de services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) sont des militaires ?
    Est-ce que les croque-morts et dames pipi défilent sur les Champs Elysées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !