jeudi 26 novembre 2020
Accueil / A la Une / Violences urbaines: les gendarmes ciblés et caillassés en région parisienne
Des gendarmes mobiles à l'entraînement en situation de violences urbaines au CNEFGM de Saint-Astier (Photo DC).
Des gendarmes mobiles à l'entraînement en situation de violences urbaines au CNEFGM de Saint-Astier (Photo DC).

Violences urbaines: les gendarmes ciblés et caillassés en région parisienne

Des gendarmes mobiles caillassés à Nanterre. Des gendarmes en patrouille également visés dans une petite ville de l’Essonne… Les violences urbaines qui touchent les policiers en Ile-de-France depuis ce week-end concernent aussi les gendarmes.

Tirs de mortiers d’artifice, gros pétards, cocktails molotov, pierres ou pavés et véhicules brûlés contre grenades lacrymogènes et balles de défense. Des quartiers de la région parisienne s’enflamment à nouveau depuis ce week-end. En cause, l’accident d’un motard –sérieusement blessé après avoir percuté la portière d’une voiture de police– samedi soir à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Un accident, selon la Police. Une bavure, selon des vidéos circulant sur les réseaux sociaux. Conséquence: le soir même et au cours des trois nuits suivantes, des violences urbaines éclatent en banlieue de Paris. Principalement dans les Hauts-de-Seine et en Seine-Saint-Denis.

L’EGM 11/1 de Satory pris à partie à Nanterre

Ainsi, dans la nuit de mardi à mercredi, l’escadron 11/1 de Satory a du être déployé dans la cité Pablo-Picasso de Nanterre. Les véhicules de l’EGM ont été pris à partie par une quarantaine de personnes qui les ont ciblés et caillassés. Des grenades lacrymogènes et des balles de défense ont été utilisées en retour par les gendarmes mobiles. Deux ont été légèrement blessés. Le calme est ensuite revenu.

Lire aussi: Déontologie et maintien de l’ordre: ce qui peut être amélioré

Parallèlement, dans la petite ville d’Egly, en Essonne, un véhicule de patrouille des gendarmes locaux a été endommagé par un projectile non identifié. L’incident n’a pas fait de blessé.

Des violences urbaines dans une cinquantaine de villes en France

Pour essayer de freiner le phénomène, la préfecture de Police de Paris a ainsi pris, mardi 21 avril, un arrêté interdisant l’acquisition, la détention et le transport d’artifices et de produits pyrotechniques dans l’agglomération parisienne jusqu’au 27 avril. Une décision également appliquée dans certains départements de la grande couronne, comme l’Essonne et les Yvelines. Selon le ministère de l’Intérieur, une cinquantaine de villes sont le théâtre de violences urbaines depuis quatre jours. Au niveau national, les forces mobiles comptent 62 compagnies républicaines de sécurité (CRS) et 109 escadrons de gendarmerie mobile (EGM), dont 21 déployés en permanence outre-mer.

PMG

Appel à contribution des lecteurs numériques : Je soutiens L'Essor (et son indépendance)

Crowdfunding campaign banner

22 Commentaires

  1. Fougasse

    62 CRS ? Il me semblait que c’était 60 pour les compagnies “maintien de l’ordre” donc sans compter les unités d’autoroutes ou de montagne ou la CRS n°1.

    Par ailleurs, en référence au commentaire ci-dessus sur le Titus, j’aimerais bien qu’un spécialiste m’explique l’utilité d’un bazar de 20 tonnes en MO urbain…

    • GRADLON

      Exact pour votre décompte de compagnies mo et aussi sur l’emploi du titus qui fait uniquement de l’affichage pour le Raid mais n’est en rien utile
      Quel peut être le rôle d’un gros blindé de 20 de tonnes pour cette unité sachant qu’il ne sert pas directement aux assauts ,n’ayant pas d’échelle

    • Fred

      Il n’y a pas d’utilité au Titus pour le MO, mais il faudrait de l’argent pour les VBRG.

  2. Fabrice

    Il y a un préfet qui parle d’émeutes de la faim pour bientôt:
    https://www.lefigaro.fr/social/seine-saint-denis-les-autorites-redoutent-des-emeutes-de-la-faim-20200425

  3. jean marcaire

    nos politiques avec leur petit salaire vont bientôt nous faire une émeute, heureusement ils ont encore la CSG eux.Pensons à nos pauvres moblos

  4. L’escadron 11/1 de Satory a été pris à partie par des émeutiers de Nanterre ? Comment est-ce possible ? Le respect se perd. Ils ne savaient donc pas en face qu’ils avaient à faire à des gendarmes versaillais…? Bon, c’est vrai, la nuit on ne distingue pas entre CRS et gendarmes mobiles, mais quand même, c’est pas sympa pour nos petits gars qui sont persuadés qu’ils feraient régner l’ordre en banlieue parisienne avec beaucoup plus de discernement que des policiers syndiqués et recrutés à l’arrache. Enfin, au moins ce genre de mission est plus profitable que les séjours à Saint Astier en perspective de l’embrasement généralisé…

  5. Fabrice

    C’est partout en France, mais les médias qui sont concentrés sur Paris ne s’intéresse qu’à la capitale. Et il y a du spectacle:
    https://www.lefigaro.fr/vox/politique/violences-a-la-gare-de-lyon-une-societe-multiculturelle-est-une-societe-de-conflits-multiples-20200302

  6. Parigino

    Depuis plusieurs décennies, c’est le triste spectacle des renoncements de la société française pour des raisons peu avouables, notamment électorales:
    http://www.leparisien.fr/yvelines-78/yvelines-les-policiers-de-nouveau-pris-pour-cible-03-05-2020-8309826.php

    Avec des actes gratuits, juste pour pourrir la vie des gens:
    http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/ile-de-france-coupure-de-reseau-pour-plus-de-100-000-clients-orange-apres-des-actes-de-vandalisme-05-05-2020-8311458.php

  7. Francis

    C’est une guérilla qui a de l’avenir:
    https://infoguerre.fr/2020/05/la-guerre-societale/

  8. Julesdenface

    Ce que depuis quarante ans les médias appellent “cités sensibles” sont des territoires echappant complètement aux lois de la République: https://www.lepoint.fr/societe/nuits-d-emeutes-dans-le-val-d-oise-la-police-n-est-responsable-d-aucun-deces-28-05-2020-2377415_23.php

  9. Francis

    Tant que dans le 7ème arrondissement de Paris, la situation est calme, tout va bien pour nos décideurs. Mais cela ne durera pas si partout tout flambe:
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/a-versailles-un-match-de-foot-sauvage-tourne-a-la-rixe-20200710

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.