mercredi 14 avril 2021
Accueil / Brèves / Une cagnotte, des cagnottes : “belle solidarité” pour les familles des gendarmes tués à Saint-Just
Beau succès pour la cagnotte lancée par la Fondation Maison de la Gendarmerie pour les familles des trois gendarmes victimes de la tuerie de Saint-Just (Photo: Gendarmerie).
Beau succès pour la cagnotte lancée par la Fondation Maison de la Gendarmerie pour les familles des trois gendarmes victimes de la tuerie de Saint-Just (Photo: Gendarmerie).

Une cagnotte, des cagnottes : “belle solidarité” pour les familles des gendarmes tués à Saint-Just

L’Essor s’était fait l’écho de la cagnotte mise en place par la Fondation de la Maison de la gendarmerie pour venir en aide aux familles des trois gendarmes tués par un forcené le 23 décembre à Saint-Just dans le Puy-de-Dôme. Un hommage national leur a été rendu hier, lundi 28 décembre.

Les dons continuent à arriver

La cagnotte est accessible en ligne, en cliquant sur ce lien. En raison de son succès, elle rencontre cependant des difficultés de connexion à certaines heures. C’est pourquoi la Fondation recommande également d’adresser vos dons directement par chèque. Pour cela, il suffit de remplir l’ordre au nom de la “Fondation Maison de la Gendarmerie” et d’indiquer au dos du chèque “décès Puy-de-Dôme”. Le courrier est à envoyer à l’adresse suivante : Fondation maison de la gendarmerie – service souscriptions et dons – 10, rue de Tournon – 75006 Paris.

Lire aussi: Hommage de la Nation aux trois gendarmes tués par un forcené

A la Fondation, on précise ce mardi que les dons continuent à arriver, signe d’une “belle solidarité”. Un point sera fait la semaine prochaine.

Une seconde cagnotte lancée par un gendarme niçois

Signalons également la belle initiative de Francis, un gendarme azuréen. Cet adjudant à la gendarmerie des transports aériens de Nice a lancé une cagnotte quelques heures seulement après le décès des gendarmes pour aider les familles. Accessible sur Leetchi.com, il l’a intitulée “Les héros d’Ambert”, du nom de la caserne de rattachement du lieutenant Cyrille Morel, de l’adjudant Rémi Dupuys et du brigadier Arno Mavel. Francis s’est senti particulièrement touché par ce drame, comme il l’explique à Nice-Matin. En 2012, à Collobrières, dans le Var, un cambrioleur avait abattu deux de ses collègues féminines. “J’ai donc voulu faire un geste concret, au-delà des minutes de silence… Peut-être aussi pour faire le deuil à mon niveau… Voilà, pour la première fois de ma vie, je crée une cagnotte pour les trois familles endeuillées”.

A ce jour, la cagnotte de Francis a déjà récolté près de 4.600 euros. Parmi les donateurs, “beaucoup de civils”. Preuve que l’émotion provoquée par ce drame est largement partagée dans la population.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.