dimanche 27 septembre 2020
Accueil / Brèves / Un gendarme frappé lors d’un contrôle dans le Pas-de-Calais
Exercice de menottage Illustration (MG/L'Essor).

Un gendarme frappé lors d’un contrôle dans le Pas-de-Calais

Un gendarme a été frappé à Camiers (Pas-de-Calais) par un automobiliste qui s’est rebellé lors d’un contrôle de la Police municipale. Ce conducteur irascible sera jugé en décembre.

C’est Le journal de Montreuil qui rapporte les faits survenus le 30 septembre.

Lire aussi sur L’EssorMorbihan : un gendarme blessé par un chauffard contrôlé ivre à deux reprises

Vers 16h un policier municipal de Camiers intercepte un automobiliste à la conduite dangereuse.

Mais ce dernier se rebelle et l’agent appelle en renfort les gendarmes.

[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d40553.288981857484!2d1.577780243338897!3d50.560569699498245!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47ddd10a3fd059bf%3A0x40af13e8163f8a0!2s62176%20Camiers!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1570458262737!5m2!1sfr!2sfr&w=600&h=450]

Sur place, les militaires font l’objet d’insultes et l’automobiliste s’en prend physiquement à l’un d’eux. Il lui assène plusieurs coups de pied. Les militaires parviennent à l’interpeller.

A l’issue du dégrisement, cet habitant de Frencq âgé de 64 ans, a été  placé en garde à vue pour “outrage, rébellion, violences sur agent de la force publique et refus de se soumettre aux vérifications permettant d’établir son état alcoolique”.

Déféré au parquet de Boulogne-Sur-Mer, il a été laissé libre sous contrôle  judiciaire. Il est appelé à comparaître devant le tribunal correctionnel en décembre 2019.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Bonjour je trouve que les policier municipal devrait être plusieurs car dans certaines villes et villages ils sont deux et lorsque un est en congé l’autre se retrouve tout seul et donc ne peut se défendre il faudrait y remédier tout au moins qu’il se retrouve toujours par deux car ces policiers municipaux sont là pour nous protéger donc on a le devoir de les protéger à notre tour surtout qui n’ont pas de gros salaire franchement avec tous les risques le minimum devrait être au moins de 2000 euros une prime de risque tous les mois€et ceux qui s’en prennent à eux on devrait i leur faire payer une grosse somme les emprisonné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *