mardi 17 septembre 2019
Accueil / A la une / Un gendarme de l’Elysée refuse de s’arrêter après un excès de vitesse
Le logo du GSPR (Photo MG/L'Essor).
Le logo du GSPR (Photo MG/L'Essor).

Un gendarme de l’Elysée refuse de s’arrêter après un excès de vitesse

L’Elysée a écarté de ses fonctions, “à titre conservatoire”, un gendarme du GSPR, la sécurité rapprochée du président de la République. En effet, il a refusé de s’arrêter lorsque des policiers l’ont contrôlé en excès de vitesse. Le tribunal correctionnel de Nanterre va le poursuivre pour “refus d’obtempérer”.

L’agent reste au sein du groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR), déclare l’Elysée à l’AFP. La présidence précise que le militaire est désormais “affecté à des missions de sécurité”.

Lire aussi sur L’Essor: La réorganisation de la sécurité du président de la République se précise 

C’est Mediapart qui révèle cette histoire embarrassante pour le GSPR et l’Elysée. Les faits remontent au 27 février.

Mesuré en excès de vitesse à Sèvres (Hauts-de-Seine), le gendarme n’obéit pas aux injonctions des policiers. Il refuse de s’arrêter. Au volant d’une voiture banalisée de l’Elysée, il poursuit ensuite sa route en direction de Versailles (Yvelines). Mais les policiers relèvent son numéro et l’identifient rapidement.

Jugé en correctionnelle

Le jugement du gendarme se tiendra donc le 13 janvier 2020 devant la 11ème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Nanterre. Le gendarme qui était hors service encourt trois mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende.

“Il va de soi que si cette personne était condamnée il serait bien évidemment mis fin à son affectation à l’Élysée”, a affirmé l’Elysée.

A voir également

Le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale (Photo d'illustration S.D/L'Essor).

La succession de Richard Lizurey est ouverte

Après l'adieu aux armes du général d'armée Richard Lizurey, le 15 octobre, qui sera le nouveau directeur général de la Gendarmerie?

3 Commentaires

  1. Inadmissible pour un gendarme ???????????????????

    • Aurélien

      Parce que vous faites une confiance aveugle aux torchons des journalistes? Une enquête est en cours et fera la lumière sur les faits avérés et la légalité du refus d’obtempérer.

    • avant d’être Gendarme c’est un Humain, un homme ! peut-être n’a t’il pas fait attention ? peut-être était-il pressé ?? l’enquête le dira mais il ne faut pas juger les gens trop vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *