samedi 14 décembre 2019
Accueil / A la une / Un gendarme adjoint volontaire de l’Ain se suicide

Un gendarme adjoint volontaire de l’Ain se suicide

Quelques heures après les geste déséspéré d’un jeune militaire à Saint-Astier,  un nouveau drame endeuille l’Arme.

Un gendarme adjoint volontaire de la communauté de brigades d’Ambérieu-en-Bugey a en effet mis fin à ses jours dimanche soir.

Selon nos informations, confirmées par la direction générale, le jeune gendarme s’est suicidé avec son arme de service à 22 heures lors d’un départ en service.

Une enquête a été confiée à la brigade de recherches de Belley et selon nos informations le gendarme adjoint volontaire aurait laissé un écrit.

L’Essor adresse ses condoléances à la famille de ce jeune militaire et à ses camarades.

Ce drame est le 33 ème de 2018, un bien triste record.

Le phénomène des suicides fait l’objet d’une prise en compte à l’échelon national par la direction générale qui a organisé un séminaire en novembre dernier.

Lire aussi sur L’EssorLe général Lizurey ouvre le séminaire consacré aux suicides

A voir également

Photo d'illustration (PH : MG l'Essor de la Gendarmerie)

28 officiers de Gendarmerie diplômés de l’Ecole de guerre

28 officiers de gendarmes, dont six femmes, sont désormais diplômes de l'Ecole de guerre, passage obligé vers les hautes responsabilités.

2 Commentaires

  1. Les tranquillisants et les somnifères favorisent le passage à l’acte suicidaire.

    Quelques informations dans le Hors Série de 60 Millions de consommateurs décembre 2018 et dans le livre Crimes sous tranquillisants.
    Bon courage pour les proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *