lundi 27 mai 2019
Accueil / Brèves / Un enquête administrative ouverte après des incidents à Quimper lors de l’acte 17 des Gilets jaunes
Gendarmes mobiles- illustration (Ph:M.GUYOT/ESSOR)
Gendarmes mobiles- illustration (Ph:M.GUYOT/ESSOR)

Un enquête administrative ouverte après des incidents à Quimper lors de l’acte 17 des Gilets jaunes

Les images montrant le samedi 9 mars à Quimpe un manifestant agrippé à une rambarde et frappé à de multiples reprises à coups de matraque par un gendarme mobile ont été visionnées des centaines de milliers de fois. Du coup, la préfecture du Finistère a annoncé ce lundi l’ouverture d’une enquête administrative afin de “préciser la manière exacte dont se sont déroulés les faits” .

Dans un communiqué, la préfecture souligne que plusieurs vidéos ont été tournées samedi “dans un contexte de violences contre les forces de l’ordre, qui ont […] fait plusieurs blessés parmi les forces de l’ordre comme parmi les manifestants“.

Concernant cette vidéo, la préfecture “observe qu’elle se déroule précisément sur les lieux où ces violences délibérées étaient commises depuis plus d’une heure contre les forces de l’ordre, et que cette personne participait donc de fait à un attroupement violent”, selon le communiqué, qui rappelle qu’il s’agissait d’une “manifestation non-déclarée”.

Selon nos informations, les gendarmes ont utilisé une matraque souple contre l’individu qui s’était rebellé en refusant de quitter le pont et ont fait un usage de la force adapté aux circonstances.

 

A voir également

sapeurs-pompiers de Gironde intervenant sur un accident de la circulation routière

Un gendarme motocycliste de Vendée décède dans un accident hors service

Un gendarme motocycliste de Vendée est mort dans un accident de la circulation ce lundi 20 mai. Il était à moto hors service lorsque le drame est survenu sur la RD11, au lieu-dit la Favrie aux Herbiers. Franck Barraud, était affecté au peloton motorisé d'Essarts-en-Bocage (85).

Un commentaire

  1. Hirondelle

    Comment souvent en la matière c’est une prise de vue et un angle qui favorisent la polémique … le but premier de ce type d’enregistrement pour diffusion sur les réseaux sociaux.

    L’enquête déclenchée devrait permettre d’établir :
    – la matérialité des infractions susceptibles d’être relevées à l’encontre du manifestant.
    – le respect ou non des règles et techniques d’intervention au M.O et spécifiquement sur les zones corporelles objet des coups.
    – les motivations de l’absence d’interpellation dans la continuité de l’action.

    Il y’a moins d’échos sur l’action d’un gendarme qui s’est jeté à l’eau pour secourir un homme ayant semble t il voulu échapper aux forces de l’ordre et sur l’aide des G.J permettant au gendarme de regagner la terre ferme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !