jeudi 12 décembre 2019
Accueil / A la une / Un convoi de drogue intercepté sur l’A1 avec l’aide du GIGN par les gendarmes de Loire-Atlantique
Drogue Sr Nantes
La drogue saisie (Photo SR Nantes)

Un convoi de drogue intercepté sur l’A1 avec l’aide du GIGN par les gendarmes de Loire-Atlantique

Les gendarmes de la section de recherches de Nantes et la compagnie de Châteaubriant (Loire-Atlantique) ont démantelé un trafic international de drogue dans la Loire-Atlantique. Deux individus interceptés lors d’un convoi de drogue sont incarcérés.

Cette belle affaire démarre en novembre 2018 lorsque la section de recherches travaille sur un réseau de trafiquants, précise la Gendarmerie sur la page Facebook du groupement de la Loire-Atlantique. Les gendarmes poursuivent leurs investigations. Ils constatent que, depuis la Loire-Atlantique, des individus, effectuent des voyages en Belgique et aux Pays-Bas. Ces suspects sont bien connus de ses services de police.

Lire aussi sur L’EssorLes sections de recherches de Bretagne et de Nantes font tomber un réseau de prostitution

Le convoi de drogue intercepté avec l’aide du GIGN

Le 17 octobre 2019, grâce à ces surveillances, les enquêteurs observent que deux véhicules de l’équipe de malfaiteurs se rendent en Belgique, probablement pour y charger des produits stupéfiants. Dans la nuit du 17 au 18 octobre 2019, les deux véhicules franchissent la frontière roulant en convoi.

Une grosse opération se met en place avec le GIGN. Ce sont 40 gendarmes qui interceptent de main de maître le go fast sur l’autoroute A1. Ils placent en garde à vue trois hommes. Les perquisitions permettent de découvrir 6 kg d’herbe de cannabis et 1 kg de résine de cannabis. L’une des personnes mises en cause est libérée le samedi 20 octobre 2019. Les deux autres mis en cause ont été présentés lundi 21 octobre 2019 devant le juge d’instruction du TGI de Saint-Nazaire. Ils sont mis en examen et placés en détention provisoire.

A voir également

La Mercedes bleue du chauffard a été confisquée (Crédit photo: Gendarmerie de la Drôme).

Dans la Drôme, un chauffard fuit les gendarmes à 240km/h avant de tomber en panne d’essence

Un chauffard, au volant d’une puissante Mercedes, a semé les gendarmes à 240km/h. Mais il est tombé en panne d’essence 60 kilomètres plus loin.

2 Commentaires

  1. Beau travail,félicitations

    • Dylan Roissac

      Vous parlez de drogue , mais ils ont intercepté un convoi de cannabis. Qui je le rappelle est moins nocif et est moins addictifs que l’alcool . Tant de temps et d’argent dépensé a lutter contre ce produit, alors que l’alcool et le tabac ont le droit de tuer … Si l’état voulais notre bonne santé il aurait déjà interdit les substances cancérigène ajouter au tabac .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *