L'Essor

Suicide d’un gendarme mobile du Calvados

Reposez en paix, valeureux soldats !

Un quatrième suicide endeuille, hélas, l’Arme cette année. Un gendarme mobile de l’escadron 24/3 d’Aunay-sur-Odon (anciennement Les-Monts-d’Aunay, dans le Calvados) a mis fin à ses jours ce lundi matin 6 mai.

Lire aussi sur L’Essor: Un gendarme se suicide à La Réunion

Le militaire s’est tué avec son arme de service dans son logement de service. Le gendarme était âgé de 32 ans et père d’un enfant. Une enquête a été ouverte. Outre les quatre gendarmes qui se sont donnés la mort en 2019, vingt-huit policiers et deux sapeurs-pompiers ont mis fin à leurs jours depuis janvier 2019.

Une cellule alerte prévention suicide pour la Police

Une tendance inquiétante qui a poussé le ministre de l’Intérieur à agir sur ce sujet. Le 29 avril dernier, il a installé un nouveau dispositif, la “Cellule alerte prévention suicide” (Caps) pour la Police nationale.

L’Essor adresse ses condoléances attristées à la famille, aux proches et aux camarades de ce gendarme.