jeudi , 24 juin 2021

Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

SMS intempestifs et consultation de fichiers : un gendarme de Moselle condamné pour harcèlement

Un gendarme de Moselle a été condamné à huit mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve dans  une affaire de harcèlement qui a conduit ce militaire d’une trentaine d’années à consulter les fichiers , relate L’Est Républicain.

Le tribunal correctionnel de Nancy est allé au delà des réquisitions du parquet qui avait demandé quatre mois avec sursis et mise à l’épreuve.

En 2016, après deux ans sans aucun contact, le gendarme a tenté de renouer avec une ex-petite amie en apprenant sur Facebook qu’elle était célibataire. Il lui a envoyé nombre de SMS et a l’a passée au fichier.

Elle m’a tellement manipulé et vendu du rêve durant notre relation que j’étais sous une forme d’emprise amoureuse“, a expliqué au tribunal le gendarme qui a “tapé machinalement son nom sans réfléchir”. “Lorsque l’on est au fond du trou, on fait des choses irrationnelles”, a encore dit le militaire, “placardisé par sa hiérarchie et qui songe à changer de métier“, selon le journal.

Pour la jeune femme, la goutte d’eau qui a entraîné son dépôt de plainte a été une lettre de douze pages et la venue chez sa mère du soupirant avec  un bouquet de fleurs.

 

One comment

  1. Il s’agit de trois conversations sms… L’enquête a été menée totalement à charge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.