mardi 17 septembre 2019
Accueil / Brèves / Reconnu responsable d’un accident mortel, un jeune gendarme condamné
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

Reconnu responsable d’un accident mortel, un jeune gendarme condamné

Jugé pour son implication dans accident ayant fait deux morts en 2015 à Courgains (Sarthe), un gendarme de 25 ans a été condamné à huit mois de prison avec sursis. Son permis de conduire a été annulé.

Un jeune gendarme a été  jugé vendredi 6 septembre pour “homicide involontaire” par le tribunal du Mans. Il comparaissait pour sa responsabilité dans un accident ayant fait deux morts le 16 août 2015. Il n’était pas en service, précise Le Maine Libre, qui relate l’audience.

Après l’accident, il tente de secourir les victimes

Le jour du drame, le militaire rentrait de discothèque. Vers 7h30 du matin, la Renault Mégane qu’il conduisait entre Le Mans et Mamers a heurté une R19 circulant en sens inverse. Sur place, après avoir sécurisé les lieux, il a tenté de porter secours aux victimes. Il a fait un massage cardiaque au conducteur qui est, hélas, décédé. Sa passagère est quant à elle décédée trois mois plus tard des suites de ses blessures.

Lire aussi sur L’EssorAccident mortel impliquant un gendarme alcoolisé dans l’Isère : enquête administrative ouverte

L’enquête a mis en évidence la responsabilité du jeune homme qui a fait un écart sur la route. Surtout, ce dernier conduisait avec 0,76 gramme par litre de sang, soit un taux supérieur à la limite autorisée. Suspendu de ses fonctions pendant treize mois, il été muté dans un escadron de gendarmerie mobile hors du département.

“Il n’a désormais qu’une obsession, être exemplaire” a dit son avocate à l’audience. Le tribunal lui a accordé une dispense d’inscription de la condamnation au bulletin n°2 du casier judiciaire.

A voir également

Le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale (Photo d'illustration S.D/L'Essor).

La succession de Richard Lizurey est ouverte

Après l'adieu aux armes du général d'armée Richard Lizurey, le 15 octobre, qui sera le nouveau directeur général de la Gendarmerie?

2 Commentaires

  1. Niout

    Gros péché de jeunesse qui hélas ne lui sera jamais pardonne pas. Sans préjugé de toute sa bonne volonté à redevenir exemplaire, il restera néanmoins toujours pour les proches des ses victimes un criminel, gendarme de surcroit et cela est inadmissible.!

    • Pablo

      Au sens du droit,l’infraction n’est pas un crime.
      J’ai bien compris que pour la famille,certes, il en s’agit d’un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *