mercredi 22 mai 2019
Accueil / A la une / Prison ferme pour un Gilet jaune ayant insulté les gendarmes
Gilet jaune sur un pare-brise de voiture (Photo d'illustration DC/L'Essor)
Gilet jaune sur un pare-brise de voiture (Photo d'illustration DC/L'Essor)

Prison ferme pour un Gilet jaune ayant insulté les gendarmes

Un Gilet jaune a été condamné à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Châteauroux pour avoir insulté des gendarmes à Issoudun. Ce multi récidiviste devra verser 250 euros de dommages et intérêts aux deux gendarmes, présents à l’audience.

Les faits datent du 24 novembre. Ce jour là, une vingtaine de Gilets Jaunes se rassemblent sur un rond-point d’Issoudun. Soudain, rapporte La Nouvelle République, l’un d’entre eux s’avance vers les gendarmes et leur lance:

“Hé les schmitts, on est 15 contre 2. Les schmitts ce sont tous des fils de pute.”

Les militaires interpellent l’homme et le placent en garde-à-vue avant son renvoi devant le tribunal. A l’audience, la semaine dernière, le prévenu, déjà condamné à une dizaine de reprises, notamment pour des faits similaires, fait mine de ne pas se souvenir. Et dit qu’il n’était pas seul.

Présents à l’audience, les deux militaires assurent que le prévenu est le seul à les avoir insultés.

Lire aussi sur L’Essor: Gilets jaunes: le colonel au tribunal pour soutenir des gendarmes d’Eure-et-Loir agressés

A voir également

Lors de la manifestation des Gilets jaunes du samedi 20 avril (Ph: GT/L'Essor).

Le Conseil d’Etat refuse de suspendre la grenade GLI-F4

La Ligue des droits de l'homme et l'Action des chrétiens pour l’abolition de la torture avaient saisi la plus haute juridiction administraive en référé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !