vendredi 13 décembre 2019
Accueil / A la une / Prison ferme pour un Gilet jaune ayant insulté les gendarmes
Gilet jaune sur un pare-brise de voiture (Photo d'illustration DC/L'Essor)
Gilet jaune sur un pare-brise de voiture (Photo d'illustration DC/L'Essor)

Prison ferme pour un Gilet jaune ayant insulté les gendarmes

Un Gilet jaune a été condamné à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Châteauroux pour avoir insulté des gendarmes à Issoudun. Ce multi récidiviste devra verser 250 euros de dommages et intérêts aux deux gendarmes, présents à l’audience.

Les faits datent du 24 novembre. Ce jour là, une vingtaine de Gilets Jaunes se rassemblent sur un rond-point d’Issoudun. Soudain, rapporte La Nouvelle République, l’un d’entre eux s’avance vers les gendarmes et leur lance:

“Hé les schmitts, on est 15 contre 2. Les schmitts ce sont tous des fils de pute.”

Les militaires interpellent l’homme et le placent en garde-à-vue avant son renvoi devant le tribunal. A l’audience, la semaine dernière, le prévenu, déjà condamné à une dizaine de reprises, notamment pour des faits similaires, fait mine de ne pas se souvenir. Et dit qu’il n’était pas seul.

Présents à l’audience, les deux militaires assurent que le prévenu est le seul à les avoir insultés.

Lire aussi sur L’Essor: Gilets jaunes: le colonel au tribunal pour soutenir des gendarmes d’Eure-et-Loir agressés

A voir également

Le palais de justice de Caen (Illustration S.D/L'Essor).

Compiègne: un Noyonnais condamné pour rébellion et outrages sur quatre gendarmes

Bien connu des gendarmes, un Noyonnais a été condamné ce mercredi par le tribunal correctionnel de Compiègne à 18 mois de prison, dont dix avec sursis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *