samedi 11 juillet 2020
Accueil / Brèves / Pavés, tirs de mortier… une caserne de Moselle attaquée
La caserne de Farébersviller a été attaquée. Illustration (Photo: Gendarmerie nationale).
La caserne de Farébersviller a été attaquée. Illustration (Photo: Gendarmerie nationale).

Pavés, tirs de mortier… une caserne de Moselle attaquée

La caserne de la brigade de Farébersviller, en Moselle, a été attaquée ce dimanche 5 janvier. Vers 1h30 du matin, dix à quinze jeunes, le visage dissimulé, ont lancé des pavés et tiré des mortiers en direction des logements de fonction des militaires, situés sur le côté de la caserne.

Les insultes ont également fusé contre les gendarmes. Les familles, réveillées par le bruit, ont assisté à la scène depuis leurs fenêtres. L’attaque a duré une dizaine de minutes. Les agresseurs ont alors crié “venez nous chercher“. Puis ils se sont ensuite repliés vers la cité de Farébersviller où ils ont brûlé des poubelles.

La caserne attaquée, un guet-apens ?

Pourquoi la caserne de ces gendarmes de Moselle a-t-elle été attaquée? Selon une source judiciaire citée par France Bleu, leur objectif était en effet d’attirer les militaires pour leur tendre un guet-apens dans le quartier. D’après ce média, l’attaque n’a pas fait de blessé. Le parquet de Sarreguemines a ouvert une enquête qui a d’ores et déjà permis de réaliser des prélèvements génétiques sur les pavés. A ce stade, aucune interpellation n’a encore été effectuée.

Lire aussi: Mulhouse : les casernes sous protection après des incidents

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. C’est le monde à l’envers

  2. Bébert

    L’essor qui n’est plus le journal des retraités, continue tout de même à leur apporter son soutien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *