mardi 18 juin 2019
Accueil / Brèves / Violences sur les Champs Elysées : deux nouvelles têtes tombent à la préfecture de police
Logo Préfecture de Police Paris

Violences sur les Champs Elysées : deux nouvelles têtes tombent à la préfecture de police

Frédéric Dupuch (Photo DC/L’Essor)

C’est une purge inédite et historique que la Préfecture de Police (PP) est en train de vivre à la suite de la faillite du maintien de l’ordre samedi lors de l’acte XVIII  des Gilets Jaunes. En effet, après le “patron” le préfet Michel Delpuech, c’est un autre responsable – et pas n’importe lequel – qui tombe. Frédéric Dupuch, le directeur de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) devrait être remplacé, annonce Le Parisien.  Frédéric Dupuch avait  été nommé en décembre 2017. C’est une figure de la Police qui a été très longtemps en poste à la direction de l’Institut national de police scientifique (INPS) à Ecully (Rhône).

Autre tête mise sur le “billot”, celle du directeur de cabinet du préfet de police, le préfet Pierre Gaudin.

La semaine dernière, c’est Yves Gibelin, directeur de l’ordre public et de la circulation à Paris, qui a été relevé de ses fonctions à la suite de l’affaire Benalla. Il était le supérieur de trois policiers mis en cause pour avoir fourni des images à Alexandre Benalla.

 

Le ministre de l’intérieur sera entendu ce mardi par la commission des lois du Sénat.

Il sera également entendu avec la garde des sceaux Nicole Belloubet, le 27 mars par l’Assemblée nationale.

D.C

 

A voir également

Photo d'illustration (crédit photo: MG/L'Essor).

Christophe Castaner lance le chantier du maintien de l’ordre

Le ministre de l'Intérieur vient d'ouvrir un séminaire de travail chargé de plancher sur le maintien de l'ordre de demain.

2 Commentaires

  1. Bouaniche

    Bravo pour les décisions énergiques prises. Il faut mettre au placard les incompétents et confier ces hautes responsabilités à ceux qui ont fait leur preuve sans tenir compte des tendances politiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !