vendredi 13 décembre 2019
Accueil / Brèves / Les “experts” de la Police lancent un préavis de grève et une pétition
Scène de crime
Scène de crime police technique et scientifique à Ecully, siège de l'INPS Photo d'illustration (Photo AJS).

Les “experts” de la Police lancent un préavis de grève et une pétition

La police scientifique qui compte 2500 fonctionnaires a lancé un inédit préavis de  grève illimitée pour la nuit du 31 décembre au 1er janvier.
L’intersyndicale avait dans un premier temps lancé un préavis de grève illimitée à partir de  ce mercredi 26 décembre,  mais elle a finalement choisi la nuit de la Saint-Sylvestre avant une rencontre avec le ministre de l’intérieur le 8 janvier.

Selon le communiqué de presse du syndicat national indépendant des personnels administratifs, techniques et scientifiques de la police nationale (Snipat), les “experts” en “ras-le-bol” de leurs  conditions de travail et réclament  “un statut dérogatoire de catégorie active”, “en adéquation avec leurs conditions d’emploi qui les exposent à de nombreux risques. Les agents qui ne sont pas des policiers “actifs” et qui ne sont pas armés ni formés à la self défense mais qui subissent les mêmes agressions que les policiers de terrain ont  également lancé une pétition sur change.org.

Dans cette pétition qui a déjà recueilli plus de 2.700 signataires au 25 décembre, ils rappellent que l’enquête judiciaire ne tient plus qu’au simple aveu comme cela a été le cas durant des siècles.

La preuve juridique provient directement de l’élément matériel que l’on appelle la trace (traces biologiques, traces papillaires, micro-traces, traces numériques, traces odorantes, traces balistiques, etc.). Ces traces sont devenus depuis quelques années incontournables car incontestables” écrivent les signataires.

C’est NOUS, fonctionnaires de la Police Technique et Scientifique, qui apportons cette preuve irréfutable dans la manifestation de la vérité. Sur les lieux de chaque scène délictuelle ou criminelle, NOUS recherchons, NOUS observons, NOUS révélons, NOUS relevons, NOUS exploitons, NOUS comparons, NOUS identifions et NOUS témoignons.

Dans la Gendarmerie, les “experts” sont des gendarmes comme les autres mais formés pour devenir des “TIC”, techniciens en investigations criminelles. D’ailleurs, il arrive qu’ils interviennent au profit de la police nationale.

 

A voir également

Affaire Adama Traoré

Affaire Adama Traoré: sa soeur va être mise en examen pour diffamation

La sœur d’Adama Traoré, mort dans des circonstances controversées en juillet 2016, va être mise en examen pour diffamation publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *