jeudi 1 octobre 2020
Accueil / Brèves / Le LBD utilisé à 9 228 reprises pour 111 signalements, précise l’Intérieur devant le Conseil d’Etat
Le Conseil d'Etat (MG/ESSOR)
Le Conseil d'Etat (MG/ESSOR)

Le LBD utilisé à 9 228 reprises pour 111 signalements, précise l’Intérieur devant le Conseil d’Etat

Le Conseil d’Etat, saisi d’un référé liberté formé par la CGT, le Syndicat de la magistrature, le Syndicat des avocats de France, et soutenu par la Ligue des droits de l’homme et le Défenseur des droits ,devrait se prononcer ce vendredi matin au sujet de l’avenir du lanceur de balles de défense, le LBD, une arme intermédiaire de plus en plus contestée.

La section du contentieux, devait également  examiner deux recours contre des décisions rendues par les tribunaux administratifs de Montpellier et de Paris qui avaient refusé la semaine dernière de suspendre l’usage des LBD.

 9 117 tirs sans enquête judiciaire

La grave blessure de Jérôme Rodriguez, une figure des Gilets Jaunes a encore fait monter d’un cran la crispation autour de cette arme.

Lire aussi sur L’EssorLa CGT et la Ligue des droits de l’homme demandent au Conseil d’Etat de suspendre le LBD

Mercredi, devant le Conseil d’Etat, le ministère de l’intérieur est venu défendre cette arme et a livré des statistiques très parlantes. La Place Beauvau a en effet rappelé qu’il y avait eu depuis le début de la crise des Gilets jaunes 9 228 usages de LBD pour seulement 111 signalements, soit  9 117 tirs sans enquête judiciaire.

Le chiffre de 3.7924 manifestations de voie publique a également été révélé. Des chiffres évocateurs de l’usure des forces de l’ordre.

Cité par Le Monde, L’un des avocats défendeurs du  référé liberté, M° Froger, a avancé le chiffre de “350 signalements de blessures dont “159 blessés à la tête”  depuis novembre 2018.

Le LBD a été également l’objet de vifs échanges à l’Assemblée nationale lors de l’examen de la “loi anti-casseurs”.

https://platform.twitter.com/widgets.js

D.C

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *