samedi 21 septembre 2019
Accueil / A la une / Le chauffard de Ham jugé à huis-clos aux assises pour protéger l’anonymat des gendarmes
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

Le chauffard de Ham jugé à huis-clos aux assises pour protéger l’anonymat des gendarmes

Le chauffard ayant renversé et blessé deux gendarmes en juillet 2017 à Ham (Somme) est jugé à Amiens. Le procès devant les assises de la Somme débute ce jour et se tient à huis clos jusqu’au 19 juin. L’accusé, Teddy Yung, 38 ans encourt une peine de 15 ans de réclusion criminelle. Il doit répondre de “violences ayant entraîné une infirmité permanente”. Il avait été mis en examen pour “tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique et pour vols aggravés“.

Sa Volvo avait roulé sur le thorax de l’un des gendarmes qui tentaient de l’interpeller dans une affaire de cambriolages.

Alors que ce procès devait être public, la présidente de la Cour d’assises a accédé à la demande de l’avocate des gendarmes annonce Le Courrier Picard. Celle-ci a en effet demandé le huis clos afin de préserver l’anonymat des quatre militaires.

Lire aussi sur L’EssorGendarmes blessés à Ham : les cambrioleurs présumés mis en examen et écroués

Les deux gendarmes, un officier et un sous-officier, avaient été blessés dont un grièvement le lundi soir 3 juillet. Ils procédaient à l’interpellation de cambrioleurs présumés sous surveillance. Les deux suspects avaient pris la fuite.

Le conducteur est un habitant de Ham, issu de la communauté des gens du voyage, et père de quatre enfants.

L’accusé, un habitant de Ham, nie avoir voulu tuer les gendarmes

Son avocat affirme que, si son client reconnaît les cambriolages, il nie avoir tenté de tuer le gendarme.

A voir également

Une Ferrari, volée la veille, saisie le 13 septembre 2019 dans la égion de Metz, lors d'une opération de la Gendarmerie - Photo OCLDI

Démantèlement d’un réseau de voleurs de voitures de luxe dans l’est

Depuis six mois, ils volaient des voitures de luxe dans l’est et au Luxembourg. Des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *