jeudi 21 février 2019
Accueil / Brèves / L’Arc de Triomphe et le soldat inconnu seront protégés par la Police, les anciens combattants invités à renoncer à une chaîne humaine
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

L’Arc de Triomphe et le soldat inconnu seront protégés par la Police, les anciens combattants invités à renoncer à une chaîne humaine

Les anciens combattants qui voulaient protéger la tombe du soldat inconnu en procédant à une chaîne humaine, tel ce vétéran d’Afghanistan qui avait créé un évènement sur Facebook, ont été invités à renoncer à leur démarche par la secrétaire d’état aux anciens combattants, Geneviève Darrieussecq.

Lire aussi sur L’Essor : Un vétéran d’Afghanistan et d’Ex-Yougoslavie lance une chaîne humaine pour protéger le soldat inconnu

Dans un courrier adressé aux associations du G12, dont l’ASAF, association de soutien à l’armée française, (ASAF) elle indique aux associations du monde combattant que “la Préfecture de police de Paris mettra en place samedi prochain les moyens adaptés pour maintenir l’ordre public autour de l’Arc de triomphe et préserver le tombeau du soldat inconnu et la flamme de la Nation.”

Aussi, elle demande à ces associations et aux anciens combattants “de ne prendre aucune initiative collective ou individuelle en vue de participer à la sécurité de l’Arc de triomphe.”

Elle rappelle que seules les forces de sécurité intérieures ont la légitimité pour assurer l’ordre public et la protection des personnes et des biens.

A voir également

Réserves : le Sénat veut renforcer la transparence des recrutements et les règles de sélection

Il a été aussi question des réserves de la Gendarmerie lors de la présentation ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement notre dernier dossier : « il y a 10 ans, le rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l‘Interieur »

Vous n’êtes pas (encore) abonné à notre magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale », je vous propose de recevoir, gratuitement, notre dossier du mois de janvier, en tiré à part.


Il vous suffit pour cela de nous retourner, en un clic, le simple bulletin ci-dessous :