vendredi 4 décembre 2020
Accueil / Brèves / Isère : un gendarme de la compagnie de Meylan renversé par une voiture après un délit de fuite
Un contrôle routier mené par la Gendarmerie. (Photo d'illustration - DC / Archives L'Essor)
Un contrôle routier mené par la Gendarmerie. (Photo d'illustration - DC / Archives L'Essor)

Isère : un gendarme de la compagnie de Meylan renversé par une voiture après un délit de fuite

En tentant d’échapper à un contrôle routier, un conducteur a percuté un gendarme avant de prendre la fuite. Les faits se sont déroulés samedi, vers 3 heures du matin, à Saint-Egrève, une commune de l’Isère.

Ce samedi 5 septembre, au lieu de s’arrêter, le chauffard a accéléré pour passer en force. Il a heurté au passage la portière ouverte du véhicule de gendarmerie blessant un militaire de la compagnie de Meylan.

Les jours du gendarme ne sont pas en danger

Le gendarme de 25 ans, touché à une cote et au tibia, a été transporté à l’hôpital de Grenoble. Ses jours ne sont pas en danger. En fuite, le chauffard est toujours recherché. Le parquet de Grenoble a ouvert une enquête pour “refus obtempérer et violence avec armes sur personne dépositaire de l’autorité publique“. Elle est confiée aux gendarmes de la brigade de recherches de Meylan indique France Bleu.

Cet événement s’ajoute à une liste déjà longue de faits similaires. En un an, pas moins de 24.000 refus d’obtempérer ont été enregistrés selon un bilan révélé par Le Figaro. Soit un toutes les 30 minutes. Et ce sont les forces de l’ordre qui en paient souvent le prix.

Lire aussi: Une gendarme du Lot-et-Garonne tuée par un fuyard sur un barrage routier

Depuis le début de l’été, deux d’entre eux ont ainsi été tués lors de délits de fuite. En juillet, dans le Lot-et-Garonne, c’est une gendarme de 25 ans, Ménaie Lemée, qui perdait la vie. Elle a été été fauchée par un chauffard roulant sans permis. Et début août au Mans, un policier de 43 ans est mort renversé par un automobiliste. La justice l’avait déjà condamné à deux reprises pour refus d’obtempérer et conduite en état d’ivresse.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.