mercredi 8 avril 2020
Accueil / Brèves / Indre: l’ancien gendarme aurait tué sa femme avant de se suicider
Un ancien gendarme est soupçonné d’avoir tué son épouse avant de retourner l’arme à feu contre lui. Photo d'illustration (Flickr/Creative Common).
Un ancien gendarme est soupçonné d’avoir tué son épouse avant de retourner l’arme à feu contre lui. Photo d'illustration (Flickr/Creative Common).

Indre: l’ancien gendarme aurait tué sa femme avant de se suicider

Drame dans l’Indre. Un ancien gendarme est soupçonné d’avoir tué son épouse avant de se tuer avec son arme à feu contre lui, ce lundi 6 janvier.

Cet octogénaire, qui habitait dans le nord-ouest de l’Indre, aurait étranglé sa femme de 89 ans, selon les premiers éléments de l’enquête dévoilés dans la presse. Le parquet de Châteauroux a ordonné une autopsie des deux corps, précise le quotidien régional La Nouvelle République.

Lire aussi: Un gendarme mortellement percuté par un train dans l’Indre : la piste du suicide privilégiée

L’alerte a été donnée alors que le livreur de repas à domicile s’inquiétait de n’avoir aucune réponse après avoir frappé à la porte. Le couple était jusqu’ici sans histoires. Selon un voisin, l’épouse était charmante et discrète, son mari ancien gendarme étant lui connu pour sa passion du jardinage. Selon la page facebook Féminicides, ce serait le cinquième féminicide de l’année 2020.

 

Introduit récemment dans le débat public, le terme féminicide désigne le meurtre d’une femme commis parce qu’elle est une femme. Il n’a cependant, pour l’instant, pas d’existence juridique dans le droit français.  Dans une tribune publiée le 12 septembre 2019 par Le Monde, la présidente de l’Union syndicale des magistrats s’y est opposée. Selon elle, l’introduction de cette notion “risquerait d’affaiblir la répression”. En effet, ajoute-t-elle, “plus une infraction est simple à démontrer de manière objective, plus il est aisé d’en rapporter la preuve et donc d’en sanctionner l’auteur”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *