mardi 12 novembre 2019
Accueil / A la une / Il avait tenté d’incendier une gendarmerie pour détruire un test salivaire
Gendarmerie de Baud
Brigade de Gendarmerie de Baud (56) capture d'écran Google street view

Il avait tenté d’incendier une gendarmerie pour détruire un test salivaire

Un toxicomane a écopé d’un an d’emprisonnement ferme après avoir tenté d’incendier la gendarmerie de Baud (Morbihan). Cet individu voulait détruire un test salivaire l’incriminant!

Les faits remontent au 16 août 2018. Ce jour là, en prenant leur service, raconte Le Télégramme, les gendarmes découvrent une fenêtre de la cave en partie calcinée. Les militaires retrouvent des traces de carburant qui les conduisent sur la piste d’un incendie volontaire.

Lire aussi sur L’EssorUn toxicomane condamné pour l’incendie de la haie de la Gendarmerie de Limoges

Grâce aux images d’une station-service voisine, ils identifient un suspect et l’interpellent. Peu avant 1 h du matin, on le voit prendre un litre de sans-plomb 95… Interpellé, il passe aux aveux.

13 condamnations

Cet homme, un multirédiciste cumulant pas moins de 13 condamnations sur son casier, les gendarmes le connaissent bien. Et pour cause! La veille, ils l’ont contrôlé positif aux stups au volant. Passablement énervé, il avait promis de revenir!

Ce lundi 3 juin, à la barre du tribunal correctionnel de Lorient, le prévenu peine à se trouver des excuses. “Je regrette tout ça. La prison sera bénéfique pour moi, je ne veux pas de sursis”, lance t-il.

Se sentant “persécuté” après sept contrôles en un an, il s’est décidé à allumer un incendie. “Je ne voulais pas détruire le bâtiment mais seulement le test salivaire” a t-il encore dit. Tout en assurant qu’il ne savait que des familles y logeaient. Un mandat de dépôt a été délivré à son rencontre.

A voir également

Le nombre de gendarmes blessés à la suite d’une agression en forte hausse en 2018

Selon l’ONDRP, le nombre de gendarmes blessés en 2018 à la suite d’une agression est en forte hausse de 20%. Une tendance inquiétante.

Un commentaire

  1. l’attaque des gendarmeries en France rappelle la guerre d’Algérie comme dit “Jupiter” , ce crime contre l’humanité. Nos “chers opprimés” sont en train de se venger et ne disaient ils pas à cette époque, la France “nous appartenait et nous la récupérerons”, c’est exactement ce qu’ils sont en train de faire avec la bénédiction de notre “ROITELET” Bon courage aux jeunes générations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *