mercredi 22 mai 2019
Accueil / A la une / Gendarme traîné sur 15 mètres dans les Yvelines: un homme condamné à 12 mois ferme
Contrôle de Gendarmerie dans le cadre de la lutte contre l'immigration irrégulière au péage de Fleury-en-Bière. (Crédit photo: MG/L'Essor)
Contrôle de Gendarmerie dans le cadre de la lutte contre l'immigration irrégulière au péage de Fleury-en-Bière. (Crédit photo: MG/L'Essor)

Gendarme traîné sur 15 mètres dans les Yvelines: un homme condamné à 12 mois ferme

Un chauffard vient d’être condamné par le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines) à 12 mois de prison ferme pour une terrible agression sur un gendarme. Il l’a traîné sur 15 mètres. Les faits sont survenus le 13 avril au péage Saint-Arnoult-en-Yvelines.

Le prévenu, un homme de 40 ans originaire d’Arménie, a écopé plus précisément de 18 mois de prison, dont 6 avec sursis, pour cette terrible agression. Le tribunal a en outre prononcé la confiscation de sa voiture et une obligation de travailler, selon le site 78actu qui a rendu compte, ce 24 avril, de la condamnation.

Lire aussi sur L’Essor: Il manque d’écraser deux gendarmes pour échapper au dépistage d’alcoolémie

À bord de sa Peugeot 307  faussement plaquée, ce chauffard avait tenté de voler du carburant. Sans succès. Il poursuit alors sa route en direction du péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines. Mais les gendarmes remarquent sa fausse plaque. Et décident de le contrôler.

L’individu refuse d’obtempérer. Il démarre en trombe, embarquant avec lui un gendarme et le traîne sur environ 15 mètres. Le militaire qui parvient à se dégager est blessé à l’épaule droite et aux lombaires.

Le chauffard parvient à s’échapper dans la nature. Mais il est retrouvé cinq jours plus tard dans un foyer de Tours. Devant le tribunal, le prévenu assure avoir paniqué et ne pas avoir vu qu’il avait embarqué le gendarme. Des explications peu convaincantes pour le tribunal.

D.C

A voir également

Lors de la manifestation des Gilets jaunes du samedi 20 avril (Ph: GT/L'Essor).

Le Conseil d’Etat refuse de suspendre la grenade GLI-F4

La Ligue des droits de l'homme et l'Action des chrétiens pour l’abolition de la torture avaient saisi la plus haute juridiction administraive en référé.

Un commentaire

  1. ANDRES

    Peine bien légère en raison de la gravité des faits. Déjà, il ne fera que 9,5 mois de prison avec les remises réglementaires. Il s’agit d’un délinquant notoire, vol, fausse plaques d’immatriculation, violence avec arme par destination. en utilisant le véhicule. De plus, certainement insolvable la partie civile n’aura que les yeux pour pleurer. Le véhicule ancien, saisi n’a plus aucune valeur, si ce n’est le poids de la ferraille. Si l’on veut que cela cesse dans notre notre pays et que l’uniforme soit à nouveau respecté, ce genre de comportement doit être puni de 5 années d’incarcération au minimum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !