mercredi 22 mai 2019
Accueil / A la une / Deux commandos marine décédés au Burkina Faso en sauvant des otages
Le maître Cédric de Pierrepont à gauche et le maître Alain Bertoncello Photo Ministère des armées
Le maître Cédric de Pierrepont à gauche et le maître Alain Bertoncello Photo Ministère des armées

Deux commandos marine décédés au Burkina Faso en sauvant des otages

Deux commandos marine sont morts la nuit dernière au Burkina-Faso lors d’une opération de libération d’otages.

Lire aussi sur L’EssorMali : un soldat français tué dans un “accrochage avec des terroristes”

Le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello, tous deux commandos marine, les forces spéciales de la Marine, sont décédés au cours d’une mission qui a permis de libérer quatre otages. Il s’agit de deux Français, enlevés récemment au Bénin, ainsi qu’une ressortissante américaine et une ressortissante sud-coréenne.

 “Quatre vies ont été sauvées cette nuit, quatre vies entre les mains de terroristes”,  a déclaré Florence Parly. La ministre des Armées a fait part de son émotion. Elle a félicité “l’ensemble des forces ayant mené cette opération complexe, ainsi que tous ceux qui y ont contribué”.

Détermination héroïque

Pour sa part, le chef d’état-major des armées, “s’incline devant la mémoire” des deux commandos marine. Le général d’armée François Lecointre “assure leurs familles de son profond respect devant la détermination héroïque dont les deux militaires ont fait preuve.

A voir également

Lors de la manifestation des Gilets jaunes du samedi 20 avril (Ph: GT/L'Essor).

Le Conseil d’Etat refuse de suspendre la grenade GLI-F4

La Ligue des droits de l'homme et l'Action des chrétiens pour l’abolition de la torture avaient saisi la plus haute juridiction administraive en référé.

7 Commentaires

  1. 2 soldats français tués pour délivrer 2 imprudents qui n’avaient rien à faire dans cette région puisque le tourisme était déconseillé par l’ambassade de France. Le père de l’un d’entre eux se réjouissait du retour de son fils et les familles de ces 2 soldats pleurent. Quand les autorités françaises cesseront elles de faire tuer nos soldats pour sauver la vie de kamikazes qui connaissent les risques et qui vont probablement vendre très cher leur aventure aux journaux . Bon courage à leurs familles

    • La mort de ces deux soldats est fort triste, mais ne parlons pas de kamikaze, si on écoute le site du ministère des affaires étrangères, on ne va nulle part, tout les jours des français se promènent, même en Afghanistan, en Amérique centrale, on peut se faire tuer, enlever partout, je voyage à titre professionnel dans beaucoup de pays, certains dit dangereux, en Afrique (notamment en Algérie durant la période des attentas) , en Amérique centrale, au moyen orient, j ai subi deux “agressions” (vol et tentative de vol) en 28 ans de voyages incessant, la première à Milan, la deuxième à Goteborg, pas des endroits dit dangereux.

    • aubert

      tout a fait en accord avec vos propos. Voilà le texte que j’ ai écris ce matin sur facebook.
      RIP pour nos experts (COS) décédés au combat contre les djihadistes, des criminels de la guerre subversive.
      Honneurs a nos soldats morts pour des touristes qui connaissaient les risques en allant au Bénin……..
      Cette question doit être posée ! Un patrimoine militaire ( formation et professionnalisme) qui part en fumée pour des touristes en mal de safari …….
      Quel remboursement moral pour nos militaires tombés au combat que vont apporter ces touristes sauvés aux membres du COS ( Commandement des Opérations Spéciales)………..
      Quand on va dans un pays tropical ou Africain, pour des vacances ou raisons professionnelles , la moindre des choses c’ est de se renseigner sur les pays à risques , notamment sur les sites de Risk Management tels Géos qui présente une carte géographique des risques……..
      Prendre une assurance qui couvre tous les risques y compris extrêmes……sinon à chacun pour soi, sans faire intervenir les autorités locales et les COS qui ont portés un budget conséquent , pour sauver quatres pékins

    • larane alain

      vous avez malheureusement raison ; ancien commandos jaubert c’est pas la premiere fois qu’on risque nos vie pour des touristes imprudent , repos a leur ames

  2. Bonjour,je suis fils de gendarmes et ancien militaire je suis très touche des qu. Un militaire et mort au combat je suis vraiment de tous cœur avec sa famille est amis et freres d’armes rip c ‘est sincères respects et beaucoup de courage vraiment

  3. Respect a ces hommes de l ombre et tout ce qu ils représentent bravo messieurs respect et malgres votre discrétion respect et merci

  4. Afonso Patricia

    Colère après la tragique disparition de ces deux valeureux soldats due à l’inconscience de deux irresponsables partis faire un safari en zone rouge !! Et colère d’entendre à la radio le père d’un des otages annoncer sur un ton détaché : “… c’est dommage pour les militaires”. DOMMAGE !!! Mais quel manque de respect et d’empathie ! Honteux ! Ces deux otages ne méritent pas d’être accueillis par Macron à leur retour. Et pourquoi pas le tapis rouge en plus ? Dégoutée et trop triste. Toutes mes pensées aux familles de nos soldats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !