dimanche 17 février 2019
Accueil / Brèves / Dettinger, le “boxeur de gendarmes” fait appel de son placement en détention provisoire
L'homme qui frappe les gendarmes est identifié comme un boxeur professionnel (capture d'écran Le Parisien)

Dettinger, le “boxeur de gendarmes” fait appel de son placement en détention provisoire

L’ex-boxeur Christophe Dettinger, soupçonné d’avoir frappé deux gendarmes mobiles lors de l’acte VIII des “Gilets jaunes“‘ sur la passerelle Léopold Sédar Senghor à Paris le 5 janvier dernier, a interjeté appel de son placement en détention provisoire. C’est son, avocate,  Laurence Léger, qui l’a confié au Figaro.

Lire aussi sur L’EssorDevant le tribunal, les regrets de l’ancien boxeur Christophe Dettinger

L’ex-boxeur qui s’était présenté lui même à la police avait demandé un délai pour préparer sa défense et a été placé en détention  conformément aux réquisitions du parquet dans l’attente de son procès, qui aura lieu le 13 février.

Son appel sera examiné le 22 janvier par la cour d’appel de Paris.

A voir également

A l'Ecole des officiers de la Gendarmerie ce vendredi 15 février lors de la cérémonie en hommage aux gendarmes décédés en 2018 (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

La Gendarmerie a honoré ses 14 morts de 2018 dans toute la France

La traditionnelle cérémonie en hommage aux gendarmes décédés s'est tenue ce vendredi 15 février. 14 gendarmes ont perdu la vie en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement notre dernier dossier : « il y a 10 ans, le rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l‘Interieur »

Vous n’êtes pas (encore) abonné à notre magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale », je vous propose de recevoir, gratuitement, notre dossier du mois de janvier, en tiré à part.


Il vous suffit pour cela de nous retourner, en un clic, le simple bulletin ci-dessous :