dimanche 18 avril 2021
Accueil / Brèves / Christian Rodriguez aux gendarmes : “Chacun d’entre vous est un héros du quotidien”
Le général Christian Rodriguez (Photo: M. GUYOT/ESSOR).
Le général Christian Rodriguez (Photo: M. GUYOT/ESSOR).

Christian Rodriguez aux gendarmes : “Chacun d’entre vous est un héros du quotidien”

Diffusé avant le drame qui a couté la vie à trois gendarmes dans le Puy-de-Dôme ce mercredi 23 décembre, le message du général Christian Rodriguez résonne avec une intensité toute particulière.

A l’approche de la fin de l’année, le directeur général de la Gendarmerie nationale a en effet publié sur son compte LinkedIn une lettre adressée à l’ensemble des personnels de la gendarmerie. Un post au ton simple et direct, rendant hommage au dévouement qui “les honore” et “inspire la fierté”.

Christian Rodriguez met en exergue “l’héroïsme du quotidien” de tant de gendarmes

Christian Rodriguez cite en exemple les modèles de bravoure de quelques grandes figures de l’Arme. Il évoque ainsi le colonel Arnaud Beltrame, le capitaine Paul Fontan et l’adjudant-chef Marcellin Cazals, Juste parmi les Nations. Mais il entend surtout mettre en exergue “l’héroïsme du quotidien” de tant de gendarmes. Ceux qui, “dans l’action, transcendent leurs valeurs personnelles pour choisir d’aller aux limites de leur engagement”. Pour lui, “c’est cet héroïsme discret qui fait notre force”.

Et de rappeler quelques affaires récentes, peu médiatisées, où les gendarmes se sont illustrés, souvent en toute discrétion. “Je suis à chaque fois frappé par votre détermination, votre dévouement et votre humilité”, écrit le directeur général. Et d’affirmer : “Oui, chacun d’entre vous est un héros du quotidien”.

Lire aussi: Gendarmes tués à Saint-Just : un drame sans précédent depuis Fayaoué

Peu de temps après ces mots de Christian Rodriguez, trois gendarmes de la compagnie d’Ambert tombaient sous les balles d’un forcené en portant secours à une femme victime de violences conjugales. Un quatrième a été blessé par balles, alors que l’assaillant, lui, a été retrouvé mort. Arno Mavel, Rémi Dupuis et Cyrille Morel étaient âgés respectivement de 21, 37 et 45 ans. Comme le rappelle Le Figaro, il s’agit du onzième décès d’agent des forces de l’ordre en opération depuis le début de l’année.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.