vendredi 25 septembre 2020
Accueil / Brèves / Chartres : le prévenu reconnu coupable de l’agression d’un gendarme
Condamnation exemplaire pour agression d'un gendarme et conduite en état d'ivresse (Photo d'illustration Creative Commons).
Palais de Justice (illustration / Creative commons)

Chartres : le prévenu reconnu coupable de l’agression d’un gendarme

Six mois de prison avec sursis, obligation de travail et de soins, annulation du permis de conduire avec interdiction de le repasser pendant 3 ans. Ce mardi 19 novembre, le tribunal de police de Chartres n’a pas épargné un jeune homme originaire de Patay, dans le Loiret, reconnu coupable de l’agression d’un gendarme et conduite en état d’ivresse.

Un gendarme blessé dans la bousculade

L’incident a eu lieu le 27 mars 2019. Une altercation éclate entre cet automobiliste de 30 ans et un chauffeur routier pour un refus de priorité. Appelé sur les lieux, les gendarmes de la brigade de Janville-en-Beauce et de la brigade motorisée d’Orléans interviennent rapidement car la situation s’envenime. L’homme, fortement alcoolisé – il avait 1,94 g d’alcool dans le sang au moment des faits -, menace alors les militaires avec le cric de sa voiture. Ces derniers vont parvenir à le maîtriser en l’immobilisant au sol. Mais dans la bousculade, un des gendarmes a été blessé à la main et au genou. 

Lire aussi sur L’Essor : Un gendarme du peloton motorisé d’Agen blessé au bras par un tir de fusil de chasse

Il est extrêmement rare qu’un conducteur perde son permis de conduire après une agression contre un gendarme. Mais la justice semble vouloir désormais punir plus sévèrement ce type d’incident”, écrit L’Echo Républicain qui relate l’affaire.   

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *