mercredi 30 septembre 2020
Accueil / Brèves / 18 mois de prison avec sursis requis contre un ex-gendarme pour harcèlement et agressions sexuelles
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

18 mois de prison avec sursis requis contre un ex-gendarme pour harcèlement et agressions sexuelles

Le procureur de la République d’Orléans vient de requérir le 17 octobre 18 mois avec sursis contre un ex-gendarme. Cinq gendarmes féminins l’accusent de harcèlement sexuel et d’agression sexuelle.

Il était alors en poste à Beaune-la-Rolande (Loiret) où il avait été muté par mesure disciplinaire selon La République du Centre qui a assisté à l’audience. Les faits lui étant reprochés portent sur la période 2013 à 2018. Le jugement a été mis en délibéré au 12 novembre. Cet ex-militaire de 38 ans a quitté l’Arme après la saisine de l’Inspection générale de la Gendarmerie par ses cinq accusatrices.

Lire aussi sur L’EssorVaucluse : un gendarme adjoint accusé de viol par une collègue obtient un non lieu et veut laver son honneur

L’ex-gendarme a changé intégralement selon son avocate

Reconverti dans le maraîchage, il n’a pas trouvé le temps de venir pour comparaître. Il devait répondre devant le tribunal d’accusations graves: deux agressions sexuelles et trois faits de harcèlement. Des gendarmes adjoint volontaires l’accusent de propositions à caractère sexuel pendant le travail et pour deux d’entre elles des gestes déplacés.

A l’audience, le ministère public qui a requis également une obligation de soins a évoqué un “profil inquiétant”. L’avocate du prévenu, a estimé “qu’il avait changé intégralement” et a plaidé la relaxe pour les deux agressions sexuelles.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Niout

    C’est certain que cela n’est pas facile pour une subordonnée terrorisée de se faire entendre . Il doit bien y avoir dans l’unité ou ailleurs une collègue plus assurée à qui elle aurait pu faire “confiance” et dénoncer son harcèlement. Toujours est il que le coupable a l’outrecuidance et l’insolence de ne pas se présenter devant ses Juges…!. Ainsi il nie les accusations et se moque des victimes. J’espère que le Tribunal saura lui rappeler la gravité des faits et le sanctionner en conséquence..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *