lundi 20 août 2018
Accueil / A la une / Alexandre Benalla, un réserviste opérationnel passé de brigadier à lieutenant-colonel : explications (actualisé avec note de la direction aux réservistes)
Capture d'écran Twitter Cédric Pietralunga Le Monde

Alexandre Benalla, un réserviste opérationnel passé de brigadier à lieutenant-colonel : explications (actualisé avec note de la direction aux réservistes)

Actualisé mardi 24 juillet 20h00

L’affaire “Benalla”  implique Alexandre Benalla, réserviste opérationnel de la Gendarmerie et non pas réserviste citoyen comme l’assurent différents médias, et Vincent Crase,  également réserviste opérationnel de la Gendarmerie. Tous deux ont été mis en examen.

Lire aussi sur L’Essor : Affaire Benalla : les deux mis en cause sont des réservistes de la Gendarmerie

En précisant qu’un réserviste opérationnel n’est militaire que lorsqu’il est officiellement convoqué et que dans ce cas, il a les mêmes obligations et les mêmes droits qu’un militaire d’active, rappelons, qu’il s’avère que les deux hommes n’étaient pas en mission  pour  la Gendarmerie le jour du 1er mai.

Ce sont donc ceux civils qui sont mis en cause et la Gendarmerie, même si elle n’a pas communiqué dans ce sens, n’a pas à se justifier ni à sanctionner Alexandre Benalla comme le lui demande un syndicat de police.

Lire aussi sur L’EssorAffaire Benalla : “Ne soyons pas hors sujet” estime l’UNPRG, première association de gendarmes

Néanmoins, dans un message adressé aux réservistes sur le serveur interne Minotaur et dont la teneur a été révélée par le Parisien, le directeur général Richard Lizurey explique la manière dont Alexandre Benalla et Vincent Crase ont été recrutés et  annoncent d’éventuelles sanctions.

Les faits reprochés à ces deux personnes, commis en dehors de tout lien avec le service de la gendarmerie, auront pour autant des conséquences disciplinaires et statutaires sur leur qualité de réservistes” écrit le directeur général

Lire aussi sur L’EssorAffaire Benalla : le directeur général réconforte les réservistes et envisage des sanctions

Cela étant dit, le fait qu’Alexandre Benalla soit lieutenant-colonel de la réserve opérationnelle alors qu’il n’est âgé que de 27 ans, interpelle, c’est le moins qu’on puisse dire,  nombre de civils, mais surtout de réservistes mais aussi . Ceux-ci sont en effet soumis à des règles d’avancement très encadrées et très précises avec des critères d”ancienneté, de notation.

C’est pourquoi il est nécessaire d’expliquer par quel biais ce chargé de mission de l’Elysée, simple brigadier de réserve dans l’Eure,  s’est retrouvé directement lieutenant-colonel en un temps record.

Il existe deux catégories de réservistes, les réservistes citoyens, qui ont un grade “Ad Honores” (honorifique) et qui ne peuvent pas, dans la Gendarmerie, porter l’uniforme (sauf dans certaines régions comme  PACA) et qui sont bénévoles.

Une réserve opérationnelle de deux niveaux

La réserve opérationnelle est composée d’une réserve opérationnelle de premier niveau (RO1), regroupant les citoyens Français volontaires, issus de la société civile, avec ou sans expérience militaire et d’une réserve opérationnelle de deuxième niveau (RO2) constituée de tous les ex-militaires d’active soumis à une obligation de disponibilité durant les 5 ans suivant leur départ des forces armées. Depuis le 13 octobre 2016, tous les réservistes opérationnels de premier niveau (RO1) font partie de la garde nationale.

Les réservistes opérationnels de la réserve de 1 er niveau (RO1) qui font partie de la Garde Nationale , sont principalement recrutés parmi les anciens militaires d’active, de carrière ou sous contrat,  les anciens appelés du contingent, et les civils qui ont suivi une préparation militaire pour les hommes du rang et une préparation militaire supérieure pour les officiers.

Mais si Vincent Crase, promu chef d’escadron de réserve en 2013,  fait partie de cette catégorie en tant qu’ancien aspirant de l’armée de l’air ayant changé d’arme pour intégrer la Gendarmerie, Alexandre Benalla a pu intégrer la réserve opérationnelle comme gendarme de base après une préparation militaire, étant trop jeune pour avoir effectué son service national.

Mais il est passé de brigadier de réserve à lieutenant-colonel, grâce à l’article 9 de la loi n° 99-894 du 22 octobre 1999 portant organisation de la réserve militaire et du service de défense .

Cet article a été remplacé par l’article L4221-3 du code de la défense.

Il a été recruté dans l’Eure en 2009 comme simple gendarme adjoint de réserve et a été, comme le révèle Libération, sous les ordres du secrétaire d’état Sébastien Lecornu, alors lieutenant de réserve.

Alexandre Benalla “n’était pas un mauvais gendarme de réserve, au contraire ” commente Sébastien Lecornu au Monde.

En fait, il a  été a subitement promu pour se voir conférer, dans la théorie, un grade correspondant à ses qualifications et à ses ses fonctions dans le civil.

Ne pouvant progresser dans le corps des officiers de Gendarmerie sans passer par le parcours normal qui impose des périodes,  des examens, et des années d’ancienneté,  il a été rattaché au corps technique et administratif. 

Son engagement spécial dans la réserve (ESR), (un contrat)  a été résilié et il a été recruté comme spécialiste expert pour “pour apporter un éclairage sur la fonction protection” précise la direction générale dans sa note.  

La Gendarmerie, même si elle ne communique pas en externe sur l’affaire,  a t-elle  répondu à une demande de le faire passer lieutenant-colonel? En clair a t-elle obéi à à un ordre du “château” ?

Le général Lizurey sera interrogé mercredi matin à ce sujet par la commission d’enquête. Le ministre Gérard Collomb a répondu à un député lors de son audition ce lundi que le directeur général lui avait assuré avoir proposé lui même son recrutement comme réserviste spécialiste.

Il est d’ailleurs affecté au cabinet du directeur général sur le papier,  mais n’a jamais été convoqué depuis 2015 selon une source de L’Essor et n’a jamais porté la tenue.

Une pratique courante et un vivier de 74 spécialistes

Cette pratique est courante dans la Gendarmerie et dans les armées afin de pouvoir ponctuellement recruter des experts, des spécialistes, comme des médecins légistes par exemple, des informaticiens, experts immobiliers, communicants, interprètes, etc. Le grade attribué au réserviste est en fonction de ses qualifications et de son salaire dans le civil, afin d’être incitatif car un employé du privé ne peut pas cumuler au delà de 5 jours son salaire privé et sa solde de réserviste (qui n’est pas imposable). Ils sont 74 dans ce vivier détaille la direction générale dans sa note aux réservistes.

Que dit cet article ?

Article 9 

Les forces armées peuvent avoir recours à des spécialistes volontaires pour exercer des fonctions déterminées correspondant à leur qualification professionnelle civile, sans formation militaire spécifique.

Le grade attaché à l’exercice de cette fonction de spécialiste dans la réserve opérationnelle est conféré par arrêté du ministre chargé des armées. Il ne donne pas droit à l’exercice du commandement hors le cadre de la fonction exercée.

Il faut savoir que selon les textes, les réservistes recrutés comme spécialistes ne peuvent être employés que dans la spécialité pour laquelle ils ont été recrutés. Un spécialiste de la sécurité ou de la sûreté, ou de l’informatique ou des affaires immobilières ne peut participer à des opérations sur le terrain ni donner des ordres à des gendarmes qui ne sont pas dans sa specialité car il n’a aucune prérogative de commandement. Alexandre Benalla a été recruté comme  spécialiste au titre de la “sécurité des installations”. C’est à dire qu’il ne pouvait être employé comme réserviste pour d’autres missions que “la sécurité des installations”.

Ces réservistes spécialistes  ne sont pas des réservistes opérationnels comme les autres. Ils sont recrutés pour une durée limitée et sont une sorte d’officier sous contrat dans la réserve ou d‘officiers commissionnés dans la réserve.

A la fin de leur contrat, à l’instar des réservistes citoyens,  ils ne conservent pas leur grade et n’ont pas droit, contrairement aux autres réservistes opérationnels qui répondent aux conditions, à l‘honorariat de leur grade.

Un incident avec les (vrais) gendarmes à Roissy

Selon M6, Alexandre Benalla a eu un incident avec les gendarmes des transports aériens à Roissy lors du retour des bleus. Ces derniers ont alerté leur hiérarchie.

“Qui êtes-vous ?”, lui aurait demandé un commandant de gendarmerie. Ce à quoi Alexandre Benalla aurait répondu : “Vous me manquez de respect”, en montrant son macaron portant le sigle de l’Élysée et affirmant être en droit de diriger les opérations. 

Extraits de M6

La réserve citoyenne

La réserve citoyenne de défense et de sécurité est constituée de volontaires agréés auprès d’autorités militaires en raison de leurs compétences, de leur expérience, mais aussi de leur intérêt pour les questions relevant de la défense nationale. Son rôle principal est de diffuser l’esprit de Défense et de contribuer au renforcement du lien entre les armées et la société civile. Les réservistes citoyens de défense et de sécurité, n’ayant pas vocation à porter une arme, ne font pas partie de la garde nationale.

Didier Chalumeau

 

A voir également

Photo d'illustration de la Caserne Jourdan de Limoges (Crédit photo : capture Twitter FR3 régions)

Limoges : nouvel incendie suspect aux abords de la caserne de Gendarmerie

Dans la nuit du 15 au 16 août 2018, un incendie d’origine inconnue a détruit …

75 Commentaires

  1. Haon

    Benalla est-il français ?

    • Lilou

      Quel rapport ?s’il est gendarme réserviste biensur

    • Redge

      Non, il est islandais. Pourquoi ?

    • CHUFFART MONIQUE

      OUI, j’aimerais savoir s’il a fait un changement de prénom?

    • bensera paul

      Alexandre Benalla est un faux nom, son vrai nom est Lahcene Benahlia

    • Carral Elizabeth. George

      Je ne le suis jamais prononcée politiquement depuis 1977.
      Je possède mal les réseaux sociaux.
      Je me dois tout de même d’intervenir dû fait de mes 59 ans.
      Cela va trop loin maintenant.
      Comment intervenir au mieux, au plus efficace ?.
      Je pose la question, ne sachant même pas à qui je m’adresse.(peu connaisseuse, j’ai répondu)
      À transmettre svp.

    • fario007

      Révoltant – outrageant – J’ai servi la gendarmerie avec de nombreux détachements ( ONU- A.E – A.A ) pendant presque 40 années de 1973 à 2014 –
      J’ai honte – Que vont penser les citoyens de nos réservistes Opérationnels je précise bien-
      la réserve citoyenne pour moi c’est de la poudre aux yeux – et cet énergumène pour ne pas dire autre chose qui fait le beau – …… C’est déplorable ….

      • Swol andre

        Du copinage à tous les niveaux,ouî je d accord de dire une véritable honte pour le magnifique corps que représente la gendarmerie.Des prises de positions à tous niveaux y compris au plus haut niveau de l’état.Pour ma part 34 ans de loyaux service en CRS ,j’ai commandé une section dans des situations très délicates et jamais j’ai assiste à un tel débordements .L’ouverture d’une enquête interne s’impose sinon nous courrons à toutes sortes de dérives .

  2. BO

    C’est peut etre tout simplement son copain… comme les russes l’ont dit avant son éléction. Mais j’attends qu’un président agissent sans “partie’ pris.

  3. MALBRANQUE

    A ma connaissance les médecins légistes réservistes servant au profit de la gendarmerie nationale (et plus précisément au sein de l’IRCGN) ne sont pas recrutés au titre de l’article L4221-3. Ils sont du corps des médecins au sein du SSA et sont soumis, comme tous les autres officiers de toutes armes, aux mêmes règles d’avancement et de promotion.
    MC(R) S.M.

    • La rédaction

      Oui sauf quand ces médecins sont des Hommes ou des celles n’ayant pas fait de service militaire.

      • Bern

        Il ne faut pas confondre réserve citoyenne et réserve opérationnelle. A B a été dans la réserve opérationnelle au grade de brigadier puis dans la réserve citoyenne au titre de ses « Fonctions d’expert dans la protection » au grade donc de Lieutenant-colonel.
        Site du min Def:
        https://www.defense.gouv.fr/reserve/presentation-generale/reserve-citoyenne-de-defense-et-de-securite/reserve-citoyenne-de-defense-et-de-securite
        Cependant on lit sur ce site du min def que les réservistes citoyens qui sont d’anciens militaires d’actives ou de la réserve opérationnelle sont recrutés à leur ancien grade dans la réserve citoyenne.
        Donc quid de ce passage fulgurant au grade de Lieutenant Colonel?

        • La rédaction

          Bonjour vous avez mal lu. Benalla était dans la réserve opérationnelle dans un vivier de spécialistes. Il n’a jamais été dans la réserve citoyenne.

        • Claude

          NON … Benalla n’a jamais été dans la Reserve citoyenne, il a été dans la Reserve opérationnelle spécialisée en raison de son aptitude s’agissant de la sécurité. Le grade de lieutenant Colonel lui est automatiquement enlevé lorsque la mission se termine. pour l’ESSOR Non !je ne considère pas que notre Grade dans la reserve citoyenne soit “honorifique” encore faudrait-il définir le terme. Je suis docteur en geographie du transport, ancien GA (et né dans une gendarmerie) mon parcours universitaire et professionnel me place – de facto – dans le corps des officiers supérieurs

  4. Pierre G

    Le rédacteur de cet article a-il conscience de l’énormité de ses dires ? ou bien c’est du 2eme degré.
    En effet je cite “afin de pouvoir ponctuellement recruter des experts, des spécialistes, comme des médecins légistes par exemple…” Donc notre Benalla de service est lieutenant colonel pour ses mérites : effectivement il en a et il le prouve le 14/07 en disant à un passant ” si tu diffuses cette vidéo je te crame”, bref un triste sir expert en intimidation et ça vaut bien 5 galons ; à quand rédoine faïd avec des étoiles ? Au delà ma remarque provocante c’est l”honneur de la Gendarmerie que de révoquer au plus vite cet individu !

    • Georges M

      Quand la politique fait honte à la France 🇫🇷
      Cet homme est un traître pour la gendarmerie.
      Un pur produit du socialisme qui a inventé ce système de FAUX GRADES et qui a créé ce monstre.

      Au trou !

    • Pharamond

      Tout à fait d’accord avec vous Pierre G. J’ajouterai, en tant que réserviste citoyen, que je suis choqué et déçu par l’Arme de la voir se faire complice de telles pratiques qui ne relèvent pas de l’intérêt supérieur de la Gendarmeries ou même de la Nation. Quelle est donc cette République qui institue de telles magouilles, car le mot n’est pas trop fort pour le cas de ce Benalla ?

    • Sigma28

      Vous confondez le pourquoi du recrutement avec ses agissements postérieurs. Mais je partage votre conclusion.

    • flashlook

      le directeur de la gendarmerie se doit de monter au créneau pour défendre l honneur de l arme tout entiere qui a octroyer un grade a ce triste personnage meme pas bon a etre enployé comme “””” videur de boite de nuit “””tellement il ne sait meme pas de controler quand a son “””Q I “””” dont personne ne parle ni n a fait allusion , il doit etre celui de petite frappe de quartier ,,,, pour aller jouer les gros bras dans une manifestation et taper sur une femme et frapper un jeune homme a terre qui ne représentait aucun danger ,,,,
      ce personnage qui a profité de circonstances exceptionnelles dans son parcours chanceux s est retrouvé embarqué dans le staff rapproché de mr le candidat MACRON si il avait eu deux neurones d intelligence aurait du se dire la chance qu il a eu d etre si proche du president de la republique et d assurer sa securité directe et de ne pas aller jouer les gros bras dans une manif ,, comme il l a fait ! cela prouve bien le niveau de son intelect ,,,,!!!

    • Lieutenant x

      Tout à fait d’accord avec vous révocation immédiate ainsi que pour son complice” chef d escadron ” c est une honte pour la gendarmerie, les officiers de réserves , et surtout une honte pour le président de la république de nommer pareil turlupin à ces grades prestigieux par simple copinage. ….mais où est l honneur dans ce pays

    • De Fürst

      La gendarmerie n’a pas à se justifier dit l’auteur de cet article mais elle se justifie quand même et de la plus maladroite des façons.La vrai question c’est de savoir qui, dans la haute hiérarchie de la gendarmerie, n’a pas eu le courage de s’opposer à cette extravagante promotion. Le militaire est certes aux ordres du politique sauf si les ordres donnés sont illégaux. Quant à nous dire qu’il a été recruté pour ses compétences ce serait admettre que la gendarmerie a besoin des gros bras du parti socialiste , seule compétence de l’intéressé , et cela ne serait pas à l’honneur de cette arme.

  5. Lolo

    Bonjour étant réserviste depuis 12 ans et maire de ma commune je ne suis que brigadier chef est ce normal???

    • La rédaction

      Il faut demander une promotion d’urgence!

      • A. BENALLA

        Je dirais même il faudrait demander d’urgence une promotion de LIEUTENANT-COLONEL, car en tant que MAIRE vous êtes l’ EXPERT de votre COMMUNE… 😉
        Mais pour cela vous aurez besoin d’ un coups de piston de notre MACaRON 😂😂😂 !!!

    • claude

      LOLO … si c’est une plaisanterie … elle n’est pas de bon gout. Brigadier Chef équivaut a caporal chef qui n’existe pas dans la gendarmerie (sauf GAV de plus votre statut de maire s’accompagne de la compétence d’OPJ (Officier de police judiciaire ) et il faut être au moins Gendarme (Sergent) pour y avoir droit (c’est un examen)

  6. boblrx

    Qui se cache vraiment derrière la nomination de ce type au grade de LtColonel

  7. Hirondelle

    Le port de l’uniforme avec l’insigne distinctif d’appartenance à la réserve citoyenne n’est autorisé qu’au réserviste, ancien militaire d’active ou issu de la réserve opérationnelle, à l’issue de son contrat ESR.
    Ce n’est donc pas une spécificité PACA où vraisemblablement un Réserviste citoyen est un ancien de l’arme.
    Le réserviste citoyen issu directement de la société civile est porteur, sur la tenue civile, de l’insigne distinctif d’appartenance à la réserve citoyenne avec mention du grade conféré (annexe III).

    Le grade est fonction du niveau d’études du réserviste, du niveau d’expertise, de la proximité du monde de la défense (IHEDN) en l’occurrence M. Benalla a suivi une session jeunesse de l’INHESJ, de la qualification professionnelle civile.
    Pour le grade de lieutenant-colonel, le minimum requis est de 12 années d’activité comme dirigeant ou chef de service. Ce pourrait être là que le bat blesse.

    Source Internet : https://www.bo.sga.defense.gouv.fr/boreale_internet/popup.php?app_open=1&mode=1&txt_id=37183&format=html&

    • La rédaction

      M. Benalla n’a jamais été dans la réserve citoyenne mais dans un vivier de spécialistes de la réserve opérationnelle. En PACA, un réserviste citoyen qui n’a jamais été gendarme a porté la tenue de lieutenant-colonel lors de son intronisation à la caserne Ausseur à Nice le 30 juin 2017

  8. VERDU

    Bonjour
    Etant retraité de la Gendarmerie Nationale ( Carrière complète ) avec Grade d’Adjudant/Chef et Technicien en Identification criminelle et une carrière sans problème dans le contexte des Unités de Recherches, j’envisage d’écrire au Ministre des Armée pour me voir promu Colonel de Réserve de la Gendarmerie .
    Je vais motiver mon courrier en citant le cas de ces deux voyous qui ont accédé on ne sait comment au Grade de Colonel et de Commandant ! Je demande à voir le déroulé de leurs carrières respectives et le CV de ces messieurs !. Je crois en rire par avance …
    Je ne savais pas en effet que les ” Barbouzes” pouvaient accéder par des actions illégales à de si hauts grades dans les réserves de la Gendarmerie Nationale ….!
    J’espère au moins que la retraite de l’un d’entres ces deux voyous lui sera annulée purement et simplement s’il en est titulaire !
    La moindre des Choses serait de virer ces deux voyous des réserves de la Gendarmerie : Sinon problème : A qui espèrent-il désormais expliquer les fonctions ou donner des ordres ?.

  9. LABBE

    Benalla aurait un Master de Droit.
    Comment l’a t-il eu !

  10. Jean-Michel Moriset

    J’aimerais avoir l’avis du journal de la Gendarmerie nationale sur cet article paru dans la presse algérienne au sujet de votre lieutenant-colonel : https://www.algeriepatriotique.com/2018/07/20/revelation-alexandre-benalla-agent-services-secrets-marocains/

  11. Crevette

    En lisant bien l’article on y apprend qu’ils n’ont pas le droit au port d’arme. Mais dans ce cas pourquoi voit on monsieur Crase avec se qui ressemble très fortement à une arme sur la video de face. Sur la deuxième vidéo diffusé à contre champ et en fond à la fin de la première on le voit rentrer dans le 1er bar. ensuite médiapart publie une 3 ème vidéo de 8 mn ou ils font interpeller les 2 manifestants ou on le voit ressortir du bar mais l’arme semble avoir disparu.. Cette volonté de silence fait très peur car le port d’une arme entendre pire que de se faire passer pour des policiers à mon goût surtout quand on en possède pas le droit de port.

    • La rédaction

      Vincent Crase est un réserviste opérationnel « classique » du corps des officiers de gendarmerie et pas du corps technique comme Benalla. Cela dit, il n’était pas gendarme le 1 er mai et ne portait pas une arme au titre de la réserve mais à titre privé.

  12. Sigma28

    Il manque une négation je crois : “Alexandre Benalla N’a pu intégrer la réserve opérationnelle comme gendarme”.

    • La rédaction

      Non il a bien intégré la réserve opérationnelle comme gendarme en 2009 avant de changer de statut en 2017 au sein de cette réserve.

  13. Sigma28

    Il manque une négation je crois : “Alexandre Benalla N’a pu intégrer la réserve opérationnelle comme gendarme”.

  14. mesquida

    en tant que membre de la réserve opérationnelle il est même en dehors des temps où il est appelé en activité, sous la tutelle de la gendarmerie et du corps de celle ci gérant la réserve et est soumis à l’obligation de ne pas dans sa vie civile avoir de comportement qui porterait atteinte à l’honneur de la gendarmerie. Hors son comportement porte atteinte à l’honneur de, donc en dehors de toute décision judiciaire à venir, il est du devoir de la gendarmerie de l’exclure de la réserve pour manquement grave à l’honneur, avec dégradation et comme en tant que réserviste opérationnel il est titulaire d’un uniforme d’officier supérieur, donc porteur d’une épée ou d’un sabre de commandement de briser celui-ci. En tant qu’officie supérieur de la réserve opérationnelle de la Gendarmerie Nationale, il ne pouvait ignorer les règles relatives au port de l’uniforme de police ou de gendarmerie, , donc les délits que constituent le port illégal d’uniforme et l’usurpation de fonction, docn il ne pouvait ignorer qu’en cas de découvere sa qualité d’officier supérieur de la réserve opérationnelle resortirait donc qu’il porterait atteinte à l’honneur de la Gendarmerie nationale
    2

  15. flashlook

    mes commentaires sont “en attente de modération” (me dit t-on )
    – je subodore qu il y soit probable qu ils soient modérés supprimés pour le ” politiquement correct””
    mais je ne crains plus personne aujourd hui dans ma position, et tiens a préciser que même si j étais sanctionné banni radié ou que sais je encore
    ils sont l expression réelle de ma pensée !

    cette affaire “BENALLA” est lamentable !

    • Pharamond

      Bienvenue au club ! Mon commentaire pourtant bien bénin (je connais les usages) est toujours lui aussi en “attente de modération” depuis plus de 24h !
      Un réserviste citoyen choqué…

      • La rédaction

        Bonjour
        Nous faisons aussi vite que nous pouvons! Bien cordialement

  16. Lieutenant x

    Moi même Lieutenant de réserve de la gendarmerie je suis largement plus diplômé et plus âgé que le sieur Benalla et je n ai jamais déshonoré mon uniforme en Macaronie faut il être une petite frappe violente et arrogante pour bénéficier de passes droits exorbitants?

  17. paul

    Et après ça il faut respecter les personnes de l’autorité publique alors qu’il ne respect même pas la loi, on se fout de qui? Intégré des “réservistes” peut voir pas entrainer et on appelle ça une armée de métier. Qu’on interdise ce genre de passerelle. Il veut être gendarme, qu’il fasse ces classes comme tout le monde. Il faut en finir avec les privilèges parce qu’on connaît une personne influente. C’est également le cas pour les officiers dans la gendarmerie nationale d’ailleurs. Priorité au fil d’officier ou généraux. C’est une honte.
    Et encore en creusant un peu, je suis sûr que ce n’est que le sommet de l’Iceberb.

  18. Jean-Marc T

    Mais alors quel est son domaine d’expertise, qui soit à ce soit à ce point rare, et qui permet d’expliquer qu’il soit catapulté au grade de lieutenant-colonel ?

  19. J ai servi cette arme qu on dit d élite pendant 40 ans. Je suis rentré j étais même pas majeur à 19 ans (1974). Une de mes fille sert ce corps deux de mes gendres sont gendarmes. Cette Arme est devenue lamentable et je pese mes mots. Les officiers de gendarmerie ne pensent qu’ à leur carrière maintenant. Je loue nos officiers de l époque qui eux avaient connus la guerre et qui ouvraient leur ” GUEULE ” et ne se laissaient pas faire. Je suis déçu.

  20. LAMBERT

    LAMBERT Christian CHEF D ESCADRON EN RETRAITE
    PLUS QUE SURPRIS DE VOIR QU UN INDIVIDU QUELQUE SOIT SON PARCOURS (POLITIQUE PS PUIS LREM)
    PUISSE DANS LES RESERVES DE LA GENDARMERIE ACCEDER AU GRADE DE Lt colonel , quoique en dise
    la direction de L Arme qui aurait intéret a se justifier rapidement car cela porte atteinte a l ‘image déja bien
    écornée;

  21. laurane

    au delà de cette affaire, ce qui m’interpelle et me pose un probleme citoyen c’est la reflexion des crs qui n’ont pas empêché ce personnage de violenter des civils… ” … parce que tout le monde se méfie de l’Elysée ” or cette crainte ne semble pas existé depuis seulement le 1 mai 2018 et j’aimerai que cette crainte soit précisée explicitement…

  22. Davewahou

    Non mais comment est-il possible qu’un tel individu se retrouve en charge de la sécurité du Président de la République ?

    Sans entrer dans le détail des incidents passés rapportés par les
    médias, je m’interroge vraiment sur l’ amateurisme de certains « décideurs » , capables au nom de je ne sais quoi, de subroger un service d’elite par un Rambo sans cervelle ni compétence.

    On en est presque à une « Trumpitude »., reléguant ses
    propres services à un second plan., du moins sur le plan de la confiance.

    Je suis sidéré. Je dirai même déçu.

  23. Flo

    Ah ah !
    C’est bien connu ça !
    J’ai démissionné l’an passé aprés 8 ans de service écœuré que j’était de l’avancement indu de certains.
    Cela ne m’étonnes même pas de voir pareille aberrations.
    Honte voila ce que cela inspire.

  24. Manu… veut supprimer les diplômes, donc les formations… ce qui fait que les recrutés sont incompétents dans leurs fonctions et n’en connaissent pas les limites. Dans ce cas il y a en plus la théâtralité chère à notre président Manu… si vous avez suivi son parcours avec Brigitte!…

  25. ADC E. D. er

    Le pire dans cette histoire reste que la population a identifié le fils de Dieu comme étant gendarme.
    Un chargé de mission de sécurité à l’Elysée devrait minimum être issu du Gign, du Raid, du corps des officiers supérieurs ou généraux comme le pratique la BDF à Paris. Mais quand on voit la députée de la 7ème circo qui représente la France à l’Otan (une infirmière) on vole très bas !!!

  26. Bernard

    C donc révoltant partout et toujours…

  27. Herlin

    Révocation…sans solde , sanctions pénales ,interdiction d intégrer la fonction publique Tarif de base pour ce genre de voyou qui insulte le dévouement et les valeurs des forces de l ordre

  28. benalla a surement été recruté par lecornu un des derniers cumulards en toute illégalité et probablement pour son mérite et afin de s’occuper de la sécurité de l’immobilier ?

  29. Schneider

    Lamentable de voir un ecervele pareil âgé de 25 ans qui s’abaisse à frapper une femme et un jeune homme à terre être lieutenant colonel de gendarmerie même second niveau sans formation adéquate ni visiblement les valeurs intrinsèques qui vont avec. J’ai 56 ans dont 18 comme réserviste. Adjudant chef on m’a fait miroiter lepaulette pendant 6 ans. Détenteur de 2 licences un Master 2 en économie, auditeur de lIhedn) et pas la session jeune comme cet individu), je suis effaré de voir la légèreté de notre institution sur ses allégeances au pouvoir politique. Personnellement j’ai travaillé 6 ans en cabinet dans une des 20 plus grosses collectivités de France. Jen suis dégouté à jamais.

  30. Le squer

    Bizarre, bizarre tout cela . Je suppose que ce monsieur a certainement été médaillé en tant que lieutenant de réserve dans la gendarmerie.

    Faisait t’il ses jours de réserve et à quel cout . Remboursement obligatoire car escroquerie envers la gendarmerie , vu le grade dont il a bénéficié injustement .Grave de la part du haut commandement d’avoir nommé ce monsieur à ce niveau.

    Je signale que mon épouse ancien gendarme a été réserviste pendant 12 ans . 50 euro par jour de réserve . grave.

    Pour mon compte , 32 ans de gendarmerie + 4 ans de marine nationale, médaille d’or en chocolat , pas d’échelon exceptionnel . Pas de médaille militaire . Non accès à la CARAC , car pas d’ OPEX ou autres actes .J’en termine étant donné qu’il n’y a aucune reconnaissance , manque de respect de la part du haut commandement envers les actifs et retraités. Bon courage à nos hommes de terrain .

  31. Pharamond

    On vient d’apprendre que la DG à publié un communiqué disant que Benalla à été intégré en tant que LCL en raison de son “expertise”. À 26 ans ? Affaire à suivre.

  32. Max Drogo

    L’article de l’ESSOR n’est pas tout a fait exact . Je suis moi-même Lt Col de la RC GendMar. Je suis Docteur en géographie maritime et ingénieur en génie maritime . Certes je dois entretenir le lien avec la nation et la société civile mais avant tout c’est mon expertise et ma place dans cette société qui ont été pris en compte.

  33. LEMERCIER

    quel commentaire c’est un scandale d’etat : C’est des brbourzes, il faut en firnir avec MACRON , point final.

  34. rieucaud

    Comment rester muet face à cette situation insuportable pour le serviteur de l’arme que j’ai été pendant,
    37années Mon sentiment aujourd’hui est qu’il est urgent de profiter de ce scandale pour se livrer à un ménage de fond, de nature à assainir l’institution que constitue la gendarmerie nationale
    Pour les avoir cotoyés trop longtemps je voudrais dire que de nombreux officiers de la réserve citoyenne , ont acquis leur statut non pas au mérite et à l’intêret qu’ils portent à l’arme , mais à leurs largesses pécuniaire( matérielle) envers la hiérarchie en place
    De grâce qu’il soit mis fin de toute urgence , à cette escalade” galonnique” qui tourne à la futilité et à la banalisation des grades

  35. le ministre Gérard Collomb, lors de son audition à l’Assemblée Nationale a affirmé en citant par deux fois nommément notre Directeur général, que le sieur BENALLA avait été nommé Lieutenant-colonel par le Général LIZUREY.

    Qu’en est-il exactement ? Benalla “lieutenant-colonel” grâce à “un ordre venu de très haut” titre le blog Médiapart…

    Cette nomination choque beaucoup d’officiers de réserve et les actifs et blesse l’ensemble de la Gendarmerie Nationale.

    Mais nous ne sommes pas dupe et nous ne voulons pas croire en l’implication de la Gendarmerie et de son Directeur dans cette mascarade…

  36. Robert Moriset

    La gendarmerie nationale embarrassée. Les pandores font porter ici le képi de la promotion du mignon musclé de l’Elysée à Sébastien Cornu, un ancien secrétaire d’état à l’écologie, lui-même, officier de réserve. La démonstration ne tient pas. Selon le ministre de l’Intérieur, interrogé par les députés, c’est le directeur-général de la gendarmerie, le général Richard Lizuray qui a nommé Benalla lieutenant-colonel. Et ce pour son “expertise”. Le jeune homme de 26 ans devait pondre un rapport sur la “sécurisation des casernes” (info entendue sur France culture)…

  37. Robert Moriset

    “Alexandre Benalla n’a jamais détenu les codes nucléaires, AB n’a jamais occupé un appartement de 300 m2, AB n’a jamais eu un salaire de 10 000 euros, AB n’est pas mon amant.” dixit Emmanuel Macron (déclaration devant les élus d’En marche, 24 juillet 2018). Selon “Le Canard enchainé”, d’aujourd’hui, qui, curieusement à l’encontre de la plupart des titres de la presse, adopte un ton modéré à l’égard de Jupiter, l’affaire Benalla serait l’illustration du conflit qui opposerait d’un côté la Préfecture de police de Paris, la maison Poulaga et la Gendarmerie nationale dans l’organisation d’un “Secret service” à l’américaine. Le lieutenant-colonel Benalla, nommé par le directeur-général de gendarmerie Richard Lizurey, aurait été “opportunément” l’expert choisi par l’Elysée et le commandement militaire. Se sentant floué dans la ré-organisation de la protection du Président, avec tous les privilèges que cela suppose, la Préfecture de police et les hauts gradés de la police auraient provoqué la crise.

  38. J’ai effectivement été gratifié temporairement d’un grade de Lt Colonel de réserve il y a quelques années en raison de mes compétences dans le domaine des gaz de combat ( Bac plus 12, Professeur des Universités, médecin biologiste, académicien)

    • Titi

      Je reconnais que vous êtes expert dans votre milieu des gaz de combat et qu’en outre vous avez été professeur des université et j’en passe, par contre notre brave alexandre passe lt-col en 2015 alors qu’il est encore étudiant, donc sans aucune expérience professionnelle. Bref?
      Et je ne parle pas de ce brave ‘Chef d’escadron’ Crase, qui alors qu’il était encore que capitaine de réserve et s’occupait de la PMG avait été remis en ligne par un cdt de grpt pour aller faire des rondes dans le couloir des douches des filles alors qu’elle étaient sous la douche. Belle moralité de ce genre d’énergumène qui gangrène notre belle gendarmerie. A qui doit-il sa promotion?

  39. ossent

    c’est scandaleux d’attribué de tel grade à de simple militaire issue du rang sans qualification correspondante à ce même grade.Ne parlons pas de l’âge, cest choquant. La preuve les élus comme les citoyens sont offusqués. Monsieur BENALLA n’a pas de qualification lui permettant de lui attribuer un tel grade dans la réserve qu’elle soit opérationnel ou non C’est se foutre de tous les autres militaires qu’ils soient d’actives ou réservistes. Une fois de plus malheureusement la Gendarmerie ne ressort pas grandie d’une telle décision dans cette affaire et à du mal à se justifier avec crédibilité auprès des citoyens. Combien de jeunes, moins de 30 ans, n’ayant pas de qualification correspondante ont actuellement un tel grade dans la réserve opérationnelle? .
    Il faut revoir totalement se dispositif d’attribution de grade à ce type de réserviste. Il ne peut pas y avoir comme c’est la cas de confusion dans l’esprit des citoyens et dans celui de tous les autres militaires de la gendarmerie et des autres armes. Un grade est un grade, il doit correspondre à une qualification correspondante supérieure pour celui de lieutenant colonel sinon on y comprend plus rien et tous les grades sont ainsi dévalués. on ne peut absolument pas mélanger les genres quelque soit le statut…

  40. A 26 ANS COMMENT PEUT ON ETRE EXPERT ? ET EXPERT EN QUOI ?

    J AI 61 ANS 41 ANS DE SERVICE (ARMEE ET GENDARMERIE). 3 OPEX MEDAILLE MILITAIRE ET CROIX DU COMBATANT PLUS 10 AUTRES MEDAILLES FRANCAISE ONU ET OTAN.
    JE SUIS A/C. ESR . J AI SERVI EN BT ET EN
    PSIG. JE SUIS INSTRUCTEUR IP MAIS PAS EXPERT MALGRE TOUTES CES ANNEES AU SERVICE DE LA NATION.
    JE SUIS TRES ETONNE PAR CETTE PROMOTION RAPIDE ET J AI HONTE.

  41. MEURET Yves

    Tous ces grades ad honore attribués à des techniciens sont à revoir car ils sèment la confusion au sein de l’opinion publique. Il est d’autre part révoltant d’entendre dire que pour être crédible dans la fonction de technicien conseil il faille avoir au moins le grade de lieutenant colonel, et que seul le “code barre” des épaulettes fait la différence… pas très sympa pour les sous officiers et les officiers subalternes qui sont tout aussi méritants.

  42. GUEYRAUD Thierry

    comme tout le monde je suis eccoeuré qu’un guignol soit nommé lieutenant-colonel
    j’ai servi 33 ans la gendarmerie j’ai la croix du combattant volontaire , la croix du combattant et cinq autres décorations et au bout de tout cela je suis parti en retraite sans la médaille militaire
    pauvre gendarmerie

  43. La rédaction

    Commentaire reçu par courrier électronique

    Monsieur le Directeur,
    Suite à votre Lettre de L’Essor reçue ce jour, je me permets de faire un commentaire et une requête.

    Je suis scandalisé par l’affaire Benalla.
    Ayant été major de promotion à la PMS, puis major de l’Ecole d’Officier EOR d’Evreux, je suis arrivé à devenir lieutenant de Réserve, pendant mon service militaire, dans les années 70.
    Toutefois, compte tenu de mes activités professionnelles (je fus nommé directeur scientifique à IBM Europe, en charge de l’intelligence artificielle et de de la compétitivité des usines et laboratoires, puis directeur adjoint à l’École des Mines d’Alès), je n’ai pu consacrer tout le temps voulu à mes activités exclusivement militaires. Par contre j’ai eu une vie sociale et sociétale non négligeable, au profit des autres.
    Je fus également élu académicien aux Etats Unis, et pourquoi pas considéré comme un expert puisque à ce jour j’écris des ouvrages sur les technologies avancées pour, entre autres, l’éditeur US John Wiley and sons.

    Ainsi n’ayant pu satisfaire à tous les critères bureaucratiques, alors en place en France, je n’ai jamais pu accéder au grade même très modeste de capitaine de Réserve.
    Je suis donc surpris qu’un arriviste, au nom de je ne sais quoi,  puisse accéder directement à un titre de lieutenant colonel. Ceci n’est pas anodin et montre à quel point les relations et la politique à tous niveaux (même dans l’armée) sont importantes et permettent de servir, l’intérêt particulier …. Cela n’est pas Républicain, et la notion de “Valeur”, au sens large du terme, a donc bien évolué ! En effet, dans toute société qui désire s’adapter et évoluer, on est TOUS (sans exception !) soumis d’abord à des devoirs et au respect de l’autre avant de pouvoir bénéficier de certains ‘droits’.

    J’en suis donc très frustré, et empreint de sentiment d’injustice, d’autant que j’avais également fait une démarche il y a quelques années pour faire partie de la réserve, auprès de la gendarmerie. On n’a jamais pris la peine de me répondre : je suis certainement trop vieux, au nom du concept de “dégagisme” actuellement à la mode.
    Je n’ai donc pas que des louanges à formuler à l’égard de notre corps prestigieux (même si j’ai appris avec plaisir la nomination d’une femme à la tête d’un PGHM étant moi-même guide BHM).

    Je vous serai gré de bien vouloir faire suivre cette note d’insatisfaction à qui de droit.

    Très cordialement.

    Pierre MASSOTTE Pr.Em. Hdr. Ing.
    Pdt ‘Institut de l’Innovation et du Développement’
    GFA Massotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *