lundi 20 août 2018
Accueil / A la une / Affaire Benalla : les deux mis en cause sont des réservistes de la Gendarmerie
Capture d'écran de la vidéo mettant en cause, pour violences, des collaborateurs de l'Elysée (Crédit photo: MLM - NIBIRU / Youtube).
Capture d'écran de la vidéo mettant en cause, pour violences, des collaborateurs de l'Elysée (Crédit photo: MLM - NIBIRU / Youtube).

Affaire Benalla : les deux mis en cause sont des réservistes de la Gendarmerie

Mis à jour à 13H00 le 20 juillet

Les deux mis en cause dans l’affaire Alexandre Benalla sont des officiers de la réserve opérationnelle de la Gendarmerie. Ils sont tous deux mis en cause pour avoir, en marge d’une mission d’observation sur le maintien de l’ordre à Paris frappé un manifestant lors du 1er Mai. Ils n’étaient pas aux côtés des forces de l’ordre ce jour là en leur qualité de réserviste.

Lire aussi sur L’Essor : Alexandre Benalla, un réserviste opérationnel passé de brigadier à lieutenant-colonel : explications

Selon nos informations, le premier mis en cause, Alexandre Benalla, recruté au titre des spécialistes (article L4221-3  du code de la défense) n’a pas été convoqué depuis 2015. Le deuxième, Vincent Crase, est chef d’escadron de réserve depuis 2013 et est un réserviste issu de la conscription qui a effectué son service national comme officier dans l’armée de l’air. Sollicité par L’Essor, il n’a pas répondu à notre appel.

A la suite de ces actes de violence, Alexandre Benalla avait été mis à pied pendant quinze jours avec suspension de salaire, et démis de ses fonctions en matière d’organisation de la sécurité des déplacements du président. “Cette sanction vient punir un comportement inacceptable et lui a été notifiée comme un dernier avertissement avant licenciement”, a expliqué le porte-parole de l’Elysée, Bruno Roger-Petit, ce jeudi 19 juillet. Ce dernier a également précisé que Vincent Crase, un autre employé de La République en marche, avait lui aussi été sanctionné par une mise à pied de quinze jours.

“Il a été mis également fin à toute collaboration entre lui et la présidence de la République“, a ajouté le porte-parole de l’Elysée. Selon Bruno Roger-Petit, Vincent Crase “était très ponctuellement mobilisé, comme d’autres réservistes, par le commandement militaire de la présidence de la République“. Ce réserviste aurait “outrepassé son autorisation de la même manière qu’Alexandre Benalla”.

Une vidéo, repérée par Le Monde, montre un individu présenté comme Alexandre Benalla, coiffé d’un casque de maintien de l’ordre, s’en prendre violemment à un manifestant à terre. Le chargé de mission avait, selon le quotidien du soir  à la présidence de la république de pouvoir observer le travail de la Préfecture de police en matière de maintien de l’ordre. Alexandre Benalla, toujours selon Le Monde, aurait créé avec Vincent Crase une éphémère association, la Fédération française de la sécurité privée, aujourd’hui dissoute.

Ce jeudi, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire pour “violences par personne chargée d’une mission de service public” et “usurpation de fonctions“, et “usurpation de signes réservés à l’autorité publique”, confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne.

L’IGPN saisie

Enfin, Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, a annoncé avoir saisi l’inspection générale de la police nationale pour “préciser quelles sont les règles pour l’accueil et l’encadrement de ces observateurs et, s’il en existe, de vérifier dans ce cas précis qu’elles ont été mises en oeuvre”. “Ces deux personnes n’avaient aucune légitimité pour intervenir”, a également souligné le ministre de l’Intérieur.

La commission des Lois de l’Assemblée nationale va demander “à se doter des prérogatives d’une commission d’enquête” a annoncé jeudi soir la présidence de l’Assemblée dans un communiqué. La décision a été prise “sur proposition du président de l’Assemblée nationale et en accord avec les présidents de l’ensemble des groupes politiques” lors d’une réunion convoquée en urgence.

Alexandre Benalla et Vincent Crase ont été placés en garde à vue ce vendredi matin et une procédure de licenciement a été engagée contre Alexandre Benalla. Trois policiers qui lui ont fourni des images de vidéo-surveillance ont par ailleurs été suspendus.

G.T.

A voir également

Photo d'illustration de la Caserne Jourdan de Limoges (Crédit photo : capture Twitter FR3 régions)

Limoges : nouvel incendie suspect aux abords de la caserne de Gendarmerie

Dans la nuit du 15 au 16 août 2018, un incendie d’origine inconnue a détruit …

16 Commentaires

  1. niout

    Incroyable…! On condamne les fonctionnaires des forces de l’ordre pour moins que cela… Parce que ce serait un nanti du monde politique ou du gouvernement le délinquant bénéficierait d’une immunité….!!!
    De même pour cet officier réserviste (officier d’opérette) qui salit et outrage les gendarmes d’active par son outrecuidance et ses agissements voyous totalement irréfléchis.
    Débarassons nous vite de ces brebis galeuses quel que soit leur grade.

  2. flashlook

    comment ASSOCIER l image de mr ben alla a celle de la Gendarmeire Nationale ?
    si ce n est d avoir suivi ”’une semaine ”” ‘d information a la sécurité a l école de melun ce qui ne fait pas de lui un militaire de la gendarmerie mais plutôt un de ces personnages opportunistes qui orbiitent autour des hommes politiques comme serviteurs chauffeur un peu garde du corps et se hissant jusqu’au plus haut a l elysée par un jeu de circonstances l election de mr macron a la présidence de la république

  3. Pascal Petit

    Aucun commentaire ? Je suis surpris, alors que cette affaire est du “jamais vu” en France. Ailleurs, oui. En France, non.

    Le minimum aurait été que le ministre Collomb démissionnât

    • nf

      Obliger le Ministre de l’Intérieur à démissionner serait injuste !

      Croyez-vous qu’un vassal aurait pu aller contre la volonté du “Seigneur”… Croyez-vous vraiment que G. Collomb aurait pu s’insurger contre les décisions (qui valent ORDRE !) du Président MACRON !! NON bien sûr !
      Souvenez-vous du sort réservé au Général Pierre de Villiers lorsqu’il a “osé” exprimer son désaccord concernant les budgets de la Défense….. Exiit manu militari par M. Macron !

      Il est toujours facile de dire : ” Gérard Collomb aurait dû faire ceci, aurait dû faire cela……”
      Tous les Ministres – comme tous les autres du mouvement La République en marche – sont des exécutants.

      Si Benallla est au poste qu’il occupe c’est UNIQUEMENT par la volonté du Président MACRON ; alors ce n’est pas en auditionnant qui vous voulez – et surtout les proches de M. Macron – que vous arriverez à à avoir des informations précises… ils jouent eux aussi leur place…

      QUANT A GERARD COLLOMB S IL EST CONTRAINT DE DÉMISSIONNER IL NE SERA QUE LE FUSIBLE QUI SAUTERA POUR PRÉSERVER LE PRÉSIDENT SEUL RESPONSABLE D’UN DOSSIER QUI A ÉTÉ INITIE ET GÉRÉ LUI-MÊME !

  4. Mercure

    Je suis surpris du nombre d’officiers de gendarmerie de réserve, officiers supérieurs, issus de filières pas très en adéquation avec la qualité d’officier plus enclins aux vantardises qu’à propager les valeurs attendues. j’ai pu en rencontrer un paquet, se présentant directement par leur grade, occultant leur qualité de réserviste sans qu’il y ait de lien direct avec les affaires pour lesquelles la relation se créée. Tombant dans le panneau, j’ai servi du “mon colonel” à des faisans de première.

  5. Vieux chef

    Inadmissible qu un individu même proche du président fasse cela.

    Ancien Policier je suis révolté que l on salisse l honneur de mes collègues gendarmes . Heureusement qu il y a des gens intelligents qui font la part des choses. Mais y a les autres…

    Quand aux collègues CRS voir un gars en civil portant le casque modèle BAC avec visière pare éclat avec insigne et brassard Police n a rien d inhabituel. J étais habillé pareil lorsque j étais responsable d une BAC. Le casque est différent des modèles M O du moins ou j étais .

    Des collègues ,gendarmes,policiers ,font partis du groupe de protection et suffisent .Ils sont au Top et s y maintiennent . Pourquoi un guignol en plus ? Il doit en connaître des histoires …..pour être protégé de la sorte…

    Que la direction de la gendarmerie réagisse en prenant les sanctions prévues ,blâme exclusion de la réserve….et dépose plainte Il y a 3 infractions avec amendes pénales salées et peinesde prison… Que les syndicats Police agissent également…

    Gendarmes,Policiers ,nous faisons notre métier dans des conditions de plus en plus risquées sans parler des menaces sur nos familles dans le respect des lois,des individus ..

    Si cela serait arrivé à l un de nous….mise à pied,retrait de l arme, procédure disciplinaire et pénale ,au mieux viré 01an sans salaire ,peine prison avec sursis au pire amende pénale, révoqué,prison ferme ou avec sursis inscription Cas jud….

    Espérons que cette affaire ne sera pas enterrée.

    Cordialement

    Pascal

  6. OBERT

    Parfaitement horrifié qu’un tel individu puisse porter l’uniforme de la Gendarmerie. J’espère que les affaires révélées, conduiront la Direction à engager une procédure d’exclusion de la Réserve.
    Si l’information donnée par les médias est exacte, il appartiendrait à la Réserve de la Gendarmerie comme lieutenant-colonel à l’âge de 26 ans !!!! On marche sur la tête !!!!

  7. Bob l'éponge

    Ce n’est pas un réserviste par vocation, mais par intérêt pour servir son image et sa carrière …
    De plus aucune mission depuis 2015, cela laisse songeur avec les multiples interventions de vrai réserviste très engagés et non psychopathe et mythomane.
    Sa place est en prisions rien d’autre.

  8. Bonjour,

    Ces deux réservistes, de surcroit ” officier ” ne font pas. honneur à la gendarmerie .
    J ‘ espère qu’ ils vont être radiés des réserves de la gendarmerie .

  9. fanfan

    Bonsoir,
    la honte ce mec pour la gendarmerie sans doute un chouchou a MACRON ,pour avoir ce grade si vite .reserviste ça ???

  10. flashlook

    mr ben alla a l attitude de “”” videur de boite de nuit “”sans aucune formation ,, on le voit agresser une femme qui est tenue par un autre policier quel bel exploit
    puis frapper par deriere sur la tete d un jeune qui est entouré dune dizaine de policiers dont un le gaze et un autre lui donne des coups aux jambes avec un tonfa ,,, et le courageux mr ben alla de venir par deriere saisir ce jeune homme a terre et tenter de le trainer en le frappant sur la tete,,,,,,,
    mr BEN ALLA DEVRA S EXPLIQUER SUR UNE TELLE ATTITUDE sur deux personnes qui ne représentaient aucun danger pour les forces de l ordre MAIS MR BEN ALLA c est défoulé sur ces pauvres gens sans defense !!!!

  11. flashlook

    mr ben alla a l attitude de “”” videur de boite de nuit “”sans aucune formation ,, on le voit agresser une femme qui est tenue par un autre policier quel bel exploit
    puis frapper par deriere sur la tete d un jeune qui est entouré dune dizaine de policiers dont un le gaze et un autre lui donne des coups aux jambes avec un tonfa ,,, et le courageux mr ben alla de venir par deriere saisir ce jeune homme a terre et tenter de le trainer en le frappant sur la tete,,,,,,,
    mr BEN ALLA DEVRA S EXPLIQUER SUR UNE TELLE ATTITUDE sur deux personnes qui ne représentaient aucun danger pour les forces de l ordre MAIS MR BEN ALLA c est défoulé sur ces pauvres gens sans defense !!!!

  12. Christophe DETRE

    Le principe même de cette Gendarmerie de réserve permet ce genre de perversion, on y recrute n’importe qui. Il en est de même pour les contrats courts actuels dans la Gendarmerie et dans les armées. On donne du pouvoir à des personnels qui n’ont pas les qualités requises et on envoie au combat des “soldats” qui ne veulent pas combattre leurs frères.
    L’évènement actuel ne fait que mettre en exergue un phénomène bien plus ancré dans notre société.
    Nous avons les politiciens que nous méritons, ce sera pire dans quelques temps.

  13. torix

    Sur quelles compétences reconnues par l’obtention d’un diplôme et par quelle autorité hiérarchique de la gendarmerie, ce jeune réserviste à t’il pu obtenir un tel grade ???
    Torix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *