vendredi 22 novembre 2019
Accueil / A la une / Violences contre des gendarmes à Notre-Dame-des-Landes : un zadiste condamné à un an ferme relaxé en appel
Barricades constituées de bouteilles de gaz à Notre Dame des Landes Gendarmes mobiles à Notre-Dame-des-Landes (Photo d’illustration Gendarmerie Nationale)
Barricades constituées de bouteilles de gaz à Notre Dame des Landes Gendarmes mobiles à Notre-Dame-des-Landes (Photo d’illustration Gendarmerie Nationale)

Violences contre des gendarmes à Notre-Dame-des-Landes : un zadiste condamné à un an ferme relaxé en appel

Un manifestant ayant été condamné le 17 mai dernier à un an de prison ferme avec mandat de dépôt à la barre pour violences contre les gendarmes à Notre-Dame-des-Landes a été relaxé en appel ce mercredi à Rennes.  Le parquet avait requis la confirmation de la peine.

Lire aussi sur L’Essor : Violences contre les gendarmes à Notre-Dame-des-Landes : les condamnations judiciaires se multiplient

L’homme a finalement été relaxé sur les faits de violences mais a été condamné à 500 euros d’amende avec sursis pour avoir refusé de se soumettre au relevé d’empreintes.

 

Le 15 avril dernier, se trouvant dans un groupe de manifestants jetant des projectiles sur les gendarmes mobiles aux Fosses-noires à à Vigneux-de-Bretagne (Loire-Atlantique) il avait été interpellé.

Il était porteur d’un bouclier artisanal, d’un gilet pare-balles et de protège-tibias.

C’était pour protéger mes amis qui, eux, lançaient des pierres sur les gendarmes“, a maintenu l’homme de 33 ans, le 14 août, devant la Cour d’appel de Rennes rapporte Ouest France.

Dans son arrêt, la cour d’appel considère que les faits présumés de violence, que le prévenu a toujours contestés, n’ont pu être établis. En conséquence, la cour relaxe le relaxe  “des fins de la poursuite pour les infractions de violences volontaires aggravées”.

 

 

 

 

A voir également

Le nouveau camion de commandement et de transmissions de la Gendarmerie mobile (Crédit photo: GT/L'Essor).

Gros plan sur trois innovations testées en ce moment par les gendarmes

Les gendarmes ont présenté quelques unes de leurs dernières innovations au salon Milipol, ouvert pour quatre jours à Paris depuis ce mardi 19 novembre.

Un commentaire

  1. Lesaigneur

    Bravo la justice française ! Continuez comme ça et ce genre de comportement ne fera que s accroître et s aggraver. Décidément il vaut mieux être auteur qu victime dans ce pays qui se pourri un peu plus chaque jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *