vendredi 20 septembre 2019
Accueil / A la une / Vents favorables pour la société Anticip, dirigée par un ancien du GIGN
L'un des centres opérationnels d'Anticip. Photo Anticip.
L'un des centres opérationnels d'Anticip. Photo Anticip.

Vents favorables pour la société Anticip, dirigée par un ancien du GIGN

Un ex-gendarme du GIGN monte en puissance dans la sécurité privée. L’entreprise de services de sûreté et de défense Anticip, dont la direction générale est assurée par l’ancien sous-officier du GIGN Cyrille Peguilhan de Sartoux, est en pleine expansion.

Employés de la société de sécurité française Anticip près d’un véhicule blindé utilisé pour les escortes (Crédit photo Anticip).

La société, fondée en 2006, vient d’annoncer la conclusion d’une “alliance stratégique” avec CEIS. Un partenariat qui fait sens au vu des activités complémentaires des deux entreprises.

Lire aussi sur L’Essor: Le contrat Lukoil confirme la stratégie d’Anticip, dirigée par un ancien du GIGN

Anticip est ainsi spécialisée dans “l’ingénierie de sûreté”: en clair, une chaîne qui va de la prévention aux opérations en passant par la gestion post-crise. Elle sécurise notamment des expatriés et des voyageurs d’affaires en Afrique et au Moyen-Orient. Elle détient ainsi le contrat de sécurisation d’une chaîne hôtelière dans la bande subsahélienne.

De son côté, la société de conseil en stratégie et management des risques CEIS s’investit sur les risques numériques. Elle est notamment le partenaire de la Gendarmerie à travers le forum international de la cybersécurité de Lille.

Anticip lorgne sur Risk & Co

“Avec cette alliance, nous pouvons construire une chaine de services à forte valeur ajoutée pour accompagner les entreprises dans des zones à fort potentiel et à sécurité dégradée”, ont déclaré les deux entreprises.

L’alliance à deux pourrait bientôt concerner un troisième acteur. Anticip précise en effet que les négociations se poursuivent à propos de l’éventuelle acquisition de Risk & Co. Une société qui revendique être le leader français du conseil et de l’ingénierie dans la sûreté-sécurité.

G.T.

A voir également

La cour d'honneur de l'Elysée, en 2014, lors des Journées du patrimoine (Crédit photo: Vostok 91/ Flickr)

38 escadrons mobilisés pour des Journées du patrimoine sous tension

Les 36e Journées du patrimoine s'annoncent brûlantes. L'événement, sous protection de nombreux escadrons, risque d'être bousculé par les Gilets jaunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *