mardi 29 septembre 2020
Accueil / A la Une / Valls, devant les jeunes gendarmes, rend un nouvel hommage aux forces de l’ordre

Valls, devant les jeunes gendarmes, rend un nouvel hommage aux forces de l’ordre

Manuel Valls a rendu un nouvel hommage aux forces de l’ordre, jeudi devant des jeunes gendarmes à Melun (Seine-et-Marne), dénonçant les “diatribes et les accusations infamantes” qui ont pu les viser à l’occasion des manifestations contre le projet de loi travail.

Le Premier ministre, accompagné du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, assistait à la traditionnelle prise d’armes de la promotion sortante de l’école de gendarmerie de Melun, ainsi qu’au baptême de la promotion suivante “Lieutenant-colonel Caron”, du nom d’un gendarme résistant mort en déportation.

“Avec le ministre de l’Intérieur, nous n’acceptons pas ces mises en cause méprisables, détestables, ces campagnes de dénigrement systématique qui vous visent. Parce que nous avons vu dans vos yeux la fierté de servir. Parce que nous avons vu sur le terrain votre courage. Parce que nous savons les larmes des familles quand l’épreuve s’abat, nous n’acceptons pas”, a déclaré le Premier ministre face aux jeunes troupes alignées, en uniforme d’apparat.

“Nous n’accepterons jamais les diatribes et les accusations infamantes. Elles salissent ceux qui les énoncent”, a-t-il poursuivi, en rappelant que 550 policiers et gendarmes avaient été blessés au cours des manifestations contre la loi travail. Ces manifestations, où le slogan +tout le monde déteste la police+ a souvent été entendu, ont été ternies par “des groupes d’individus ultra-violents, ceux de l’ultragauche, qui n’ont qu’une chose en tête: semer les troubles, saccager, en découdre, s’en prendre physiquement aux forces de l’ordre”, a fustigé M. Valls.

Le Premier ministre a de nouveau rendu hommage à Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, le couple de policiers assassiné par un homme se revendiquant de l’organisation Etat islamique à Magnanville (Yvelines), “lâchement assassinés parce qu’ils nous protégeaient, parce qu’ils incarnaient la République et l’Etat”. “La menace n’a jamais été aussi élevée. Les terroristes peuvent frapper partout, n’importe quand, selon des modes opératoires en perpétuelle évolution”, a-t-il encore prévenu.

Le Premier ministre a également rendu un nouvel hommage au patron de la gendarmerie, Denis Favier, qui quitte ses fonctions pour travailler chez Total et sera remplacé le 1er septembre par Richard Lizurey. “La France, c’est ce courage, ce sang-froid, cette hauteur de vue, que vous savez si bien incarner”, a-t-il dit à l’adresse du héros de la prise d’otages d’un avion d’Air France à Marignane en 1994, “un exemple, pas seulement pour la gendarmerie”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *