lundi 14 octobre 2019
Accueil / A la une / Une hausse des effectifs à relativiser pour la Gendarmerie en 2020
Des gendarmes départementaux avec un maire. Photo d'illustration (Crédit photo: GT/ L'Essor).
Des gendarmes départementaux avec un maire. Photo d'illustration (Crédit photo: GT/ L'Essor).

Une hausse des effectifs à relativiser pour la Gendarmerie en 2020

L’an prochain, les effectifs de la Gendarmerie vont augmenter. Mais ces créations d’emplois, qui font la part belle à la Police, sont à relativiser.

Les gendarmes devraient être 410 de plus en 2020. Selon le ministère de l’Action et des comptes publics, interrogé par Libération, l’Arme va compter des militaires en plus dans ses rangs en 2020. Mais cette hausse des effectifs, prévue dans le cadre du projet de loi de finances 2020, présenté ce vendredi 27 septembre, est pourtant contrastée. D’une part, elle profite surtout aux policiers. Car dans le même temps, Bercy chiffre à 1.550 l’augmentation chez les policiers.

Lire aussi sur L’Essor: La lettre ouverte d’Emmanuel Macron aux gendarmes

Des renforts pour la mobile?

Traduction : la Police nationale se taille la part du lion (près de 80%) dans la hausse des effectifs. C’était l’une des promesses du candidat Macron. En cinq ans, 10.000 policiers et gendarmes devaient être recrutés, sans que la ventilation entre les deux forces ne soit clairement indiquée. Visiblement, les gendarmes ne vont capter qu’une portion congrue de ces nouveaux emplois.

L’année prochaine, dans l’Arme, les créations de postes devraient notamment bénéficier à la gendarmerie mobile aux effectifs éprouvés par la crise des Gilets jaunes. L’Intérieur précise que les 2.000 créations d’emplois en 2020 devraient avant tout être orientées vers les quartiers de reconquête républicaine. Des zones plutôt en zone Police.

Lire aussi sur L’Essor: La direction générale réfléchit à une augmentation des effectifs de la gendarmerie mobile

Hausse des effectifs à relativiser

D’autre part, l’examen des annexes du projet de loi de finances relativise cette hausse. Selon ce document, avec un plafond d’emplois fixés à 100.681 équivalents temps-plein, l’Arme va bénéficier… de seulement 190 emplois supplémentaires. Une différence qui pourrait s’expliquer par le transfert de fonctions support vers un autre programme budgétaire, “Conduite et pilotage des politiques de l’Intérieur”.

Mais même amputée, cette augmentation des effectifs est encore à mettre en guillemets. Il y a un an, le projet de loi de finances 2019 prévoyait ainsi un plafond d’emplois fixé pour cette année à 100.760 équivalents temps-plein. Soit 79 temps-plein de plus que la nouvelle prévision annoncée pour l’année prochaine.

GT.

A voir également

Photo d'illustration (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Un gendarme mobile se donne la mort à Sathonay-Camp

Un adjudant s'est donné la mort dans l'enceinte de la caserne du groupement de Gendarmerie mobile 1/5 de Sathonay-Camp, dans le Rhône, ce samedi 12 octobre.

2 Commentaires

  1. Retraité

    La gendarmerie ferait bien de poursuivre ses réformes structurelles.
    – dissolution des brigades territoriales encore implantées en zone de police d’Etat.
    – regroupement d’unités pour réduire les tâches de soutien (tant en brigades qu’en escadrons).

  2. Soussin

    Chaque année, des promesses. La Gendarmerie a toujours subi les réformes de plein fouet. La dissolution des escadrons, la restructuration des Brigades.
    On veut peut sa mort…. ou une annexe du Min. Int. Il importe de se défendre. Au lieu de supprimer des unités, il faut se regrouper. Pourquoi certains CP ne seraient pas restructurés ?…. On ne voit plus personne sur la route. Certaines unités (Edsr) ne servent plus à grand chose. Il est temps de réagir en arrêtant toutes ces missions indues et supprimant des tâches administratives devenues très lourdes.
    Mutualisation des effectifs: présence sur le terrain. Mutualisation : opérationnel accru Mutualisation: Meilleure conditions de travail pour les personnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *