mercredi 21 octobre 2020
Accueil / A la Une / Une gendarme du Lot-et-Garonne tuée par un fuyard sur un barrage routier
La gendarme Mélanie Lemée avait remporté le championnat de France militaire de judo en 2018 (PH: GGD du Lot-et-Garonne)
La gendarme Mélanie Lemée avait remporté le championnat de France militaire de judo en 2018 (PH: GGD du Lot-et-Garonne)

Une gendarme du Lot-et-Garonne tuée par un fuyard sur un barrage routier

Une gendarme a trouvé la mort dans la soirée du samedi 4 juillet 2020, percutée par une voiture sur un barrage routier à Port-Sainte-Marie dans le Lot-et-Garonne. Victime d’un automobiliste auteur de plusieurs refus d’obtempérer, Mélanie Lemée, 25 ans, est décédée sur place.

Tout commence vers 20h50 ce samedi. Le conducteur d’un véhicule refuse de s’arrêter à un contrôle de la Gendarmerie à Colayrac-Saint-Cirq, tout près d’Agen. Les gendarmes préviennent alors les policiers de la ville préfecture du Lot-et-Garonne, qui dressent un barrage. À la vue des fonctionnaires, l’automobiliste fait alors demi-tour.

Il tombe ensuite, peu avant 21h00, sur un nouveau barrage des gendarmes à Port-Sainte-Marie. Une petite commune en bord de Garonne située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Agen. Les militaires ont déployé une herse sur la chaussée pour arrêter le véhicule. Mais le conducteur fait un écart pour éviter la herse et quitte la chaussée. Il heurte alors violemment la gendarme Mélanie Lemée. Touchée très grièvement, elle succombe sur place avant l’arrivée de l’hélicoptère du Samu. Elle avait été affectée en 2016 à la brigade de proximité d’Aiguillon, à quelques kilomètres de là. En février dernier, elle avait d’ailleurs obtenu la qualification d’officier de police judiciaire.

Conducteur défavorablement connu

Le conducteur, âgé de 27 ans est déjà connu des services de Police et de Gendarmerie, notamment pour des délits liés aux stupéfiants et à la circulation routière. Il se trouve rapidement interpellé et est alors placé en garde à vue à la gendarmerie d’Agen. Une enquête est en cours, a précisé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. Confiée à la section de recherches de Bordeaux, elle devra permettre de déterminer les circonstances exactes du drame.

Lire aussi: Le meurtrier du major Rusig finalement condamné à 30 ans de prison en appel

Quelques heures plus tard le directeur de la Gendarmerie, le général Christian Rodriguez, a adressé un message à la famille de la jeune femme et à ses camarades, par voie interne. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d’État, Laurent Nuñez, ont fait part dimanche matin de leur “profonde émotion” et exprimé leur “soutien à l’ensemble des forces de sécurité intérieure, mobilisées jour et nuit, pour assurer la sécurité de nos concitoyens”. Fraichement nommé Premier ministre, Jean Castex a également exprimé sa “grande tristesse” en apprenant ce matin le décès de la gendarme Mélanie Lemée. Une démarche également entreprise par la ministre des armées Florence Parly.

Sur les réseaux sociaux, la Gendarmerie nationale ainsi que sa porte-parole font part de la “vive émotion” de l’Arme qui signifie son “soutien à la famille, aux proches et aux camarades” de la jeune militaire. Sur sa page Facebook, le groupement de gendarmerie du Lot-et-Garonne s’est dit “meurtri” par ce décès. Et a exprimé sa “profonde émotion à l’endroit de la famille, des proches et de nos camarades du Lot-et-Garonne frappés durement en ces terribles circonstances”.

Judoka et réserviste avant de s’engager en tant que gendarme

Mélanie Lemée, née en janvier 1995, avait rejoint l’Arme en 2014. Après une préparation militaire Gendarmerie, elle devient ainsi réserviste opérationnelle au sein du groupement de gendarmerie départementale de l’Orne (Basse-Normandie). La normande originaire de La Ferté-Macé était également une sportive accomplie. À la suite d’une formation en sports études à Caen, elle intègre l’Institut de Judo en 2014. Mais la rupture du ligament croisé d’un genou l’incite à revoir ses plans. Consciente de la fragilité de la carrière d’un sportif de haut niveau, elle décide alors de passer le concours de sous-officier de Gendarmerie durant sa rééducation. Déjà réserviste, la jeune femme a en effet eu l’occasion de voir que ce métier lui plaisait.

Quatre fois championne de France militaire de judo

En octobre 2015, elle intègre ainsi l’école de Tulle. Le 9 mars 2016, alors qu’elle est encore en formation, elle décroche son premier titre de championne de France militaire de judo dans la catégorie +78 kg.  Elle explique alors à L’Essor que, malgré “la disponibilité dont (un gendarme) doit faire preuve”, elle a “l’intention de (se) donner les moyens de réussir avec l’équipe de France militaire”. Elle y parviendra largement, en remportant à nouveau le titre de championne de France militaire de judo à trois autres reprises, en 2017, 2018 et 2019.

Honneurs militaires pour la gendarme

Les honneurs militaires lui seront rendus. Pour le ministère de l’Intérieur,  “les circonstances tragiques de ce décès rappellent, une nouvelle fois, les dangers et les risques auxquels sont exposés les gendarmes et les policiers dans l’exécution de leurs missions”. Les deux ministres ont présenté “leurs sincères condoléances à sa famille, à ses proches, ainsi qu’à l’ensemble de ses camarades de la gendarmerie et de la grande famille du judo”

Selon la direction la Gendarmerie nationale, il s’agit du deuxième gendarme mort dans l’exercice de ses fonctions en 2020. Six avaient perdu la vie dans le cadre professionnel en 2019. La Gendarmerie enregistre chaque jour en moyenne près d’une dizaine de refus d’obtempérer.

L’Essor de la Gendarmerie partage le chagrin de ses proches et de ses camarades, et présente ses sincères condoléances à sa famille.

PMG, avec LP et MG

Crowdfunding campaign banner

5 Commentaires

  1. Ribourdouille

    Toutes nos condoléances aux forces de l ordre qui font preuve de courage et de dévouement sans être reconnues . Mille merci a vous et un grand respect pour votre travail . Un profond chagrin pour la famille et toutes nos sincères condoléances et respect.

    • BARRET

      Merci Mélanie pour tout ce que tu as apporté à la Gendarmerie malgré ta trop courte carrière.
      Je salue et rend hommage de tout coeur à ton courage et ton abnégation.
      Profond respect à ta jeune personne.

      Un ancien de l’Arme, ancien CB .

  2. LANDREAU PATRICK

    bonjour
    voilà une info qui vous plombe sérieusement votre journée ! une fois encore, un ou une gendarme est pris pour cible par des voyous trop pas assez punis … hélas nous le constatons tous les jours … alors pensées et prière pour la famille de cette jeune femme pleine de vie et de talent.

    • BEZEGHER

      Merci à vous Mélanie pour avoir servi l’arme jusqu’à donner votre vie. A l’heure où le courage et l’honneur des forces de l’ordre est mis à mal honte aux politiques de passer sous silence ce drame, et oui la violence ne fonctionne pas à sens unique, ces hommes et femmes qui donnent leur vie pour nous protéger mais là on n’en parle pas …. Sinceres condoléances à votre famille, pour ses frères d’arme et la Gendarmerie. Valérie

  3. NOËL Micheline

    LA MORT D’UNE GENDARME

    Une gendarme est morte
    A juste 25 ans,
    L’émotion est très forte,
    Le chauffard est vivant.

    Connu de la police,
    Il a tué Mélanie
    Alors en exercice,
    La privant de la vie.

    C’est un délit très grave,
    Il faut le condamner
    A la peine d’esclave
    Sans même le juger.

    Pauvres, pauvres parents
    De cette jeune femme,
    Eux aussi innocents,
    En plein coeur de ce drame.

    Line Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.