jeudi 29 octobre 2020
Accueil / A la Une / Une formation plus courte pour les gendarmes rejoignant les polices municipales
police municipale
Police municipale de Nice (SD L'Essor).

Une formation plus courte pour les gendarmes rejoignant les polices municipales

Une formation initiale ramenée à trois mois au lieu de six mois. Les gendarmes et les policiers peuvent rejoindre plus facilement les rangs des polices municipales depuis lundi. Deux décrets viennent de paraitre ce week-end au Journal officiel.

Les gendarmes et les policiers intègrent déjà les polices municipales sans examen ni concours. Jusqu’à présent ils devaient passer par une formation initiale de six mois. Désormais, cette formation initiale durera trois mois, alternant théorie et pratique.

Le premier décret fixe en effet la durée de formation initiale d’application ou de formation obligatoire à trois mois. Il aligne par ailleurs les modalités d’obtention de l’agrément du procureur de la République et du préfet pour les agents détachés (gendarmes ou policiers) sur celle des agents recrutés par voie de concours.

Prise en compte de l’expérience professionnelle antérieure

Le second décret précise que le contenu des enseignements théoriques et techniques de la formation initiale prend en compte l’expérience professionnelle antérieure.

Lire aussi: Reconversion: les règles du jeu ont changé

Interrogé par L’Essor, le président du Syndicat national des policiers municipaux Yves Bergerat craint que ces deux décrets “ne fassent grincer des dents”. Le responsable du premier syndicat professionnel du secteur explique en effet que “ça va bloquer l’accès en interne à des postes pour les agents municipaux qui ont passé les examens”.

25.000 policiers dans les polices municipales de 9.000 communes

Il y a quelque 25.000 policiers municipaux dans près de 9.000 communes. Allant de plusieurs centaines dans les grandes villes à un ou deux dans les petits villages. Ils assurent des missions de police administrative et s’assurent de l’exécution des actes de l’Etat concernant la commune. Ils peuvent être armés mais cette décision revient au maire de la commune.

Dirigés par le maire, ils restent placés sous le contrôle administratif du préfet. Ces fonctionnaires sont classés en trois catégories: Catégorie A pour les directeurs, catégorie B les chefs de services et catégorie C pour les agents. Ainsi, un adjudant-chef de gendarmerie se voyait recruter à l’échelon B.

PMG

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Mocellin

    Bonjour, j’ai bien pris note dès ses évolutions concernant la police municipale. Sur ce fait, est ce que les textes prévoient et concerneront les réservistes?
    Respectueusement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.