mercredi 30 septembre 2020
Accueil / A la Une / OCLDI : neuf cambrioleurs présumés placés en détention provisoire
Le siège du groupement de la gendarmerie de l'Eure à Evreux (Photo S.D / L'Essor).
Le siège du groupement de la gendarmerie de l'Eure à Evreux (Photo /S.D/L'Essor).

OCLDI : neuf cambrioleurs présumés placés en détention provisoire

Ils visaient surtout les parfumeries, les tabacs, les supermarchés, volant pour plusieurs centaines de milliers d’euros de marchandises dans plusieurs régions: une dizaine de cambrioleurs ont été appréhendés, a annoncé mardi la gendarmerie nationale.

“Neuf personnes soupçonnées d’avoir participé à de nombreux cambriolages et un couple de receleurs ont été interpellés dans les départements des Yvelines, de l’Eure, de l’Essonne et de l’Oise”, a indiqué dans un communiqué l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI).

“A l’issue de leur garde à vue, 10 personnes ont été mises en examen (…) à Lille des chefs de vols en bande organisée, association de malfaiteurs, destructions en bande organisée et recels en bande organisée, et neuf d’entre elles ont été placées en détention provisoire”, ajoute le texte.

Une cellule d’enquête mise en place à Evreux

Ces personnes sont soupçonnées d’avoir commis des cambriolages dans des parfumeries, des bureaux de tabac, des magasins de motoculture et des enseignes d’alimentation. Ces vols ont été commis principalement en Normandie, en région Centre-Val de Loire, dans les Pays de la Loire et en Ile-de-France.

“Le préjudice global est estimé à plusieurs centaines de milliers d’euros au préjudice de particuliers et d’entreprises”, selon l’OCLDI, précisant que “pour commettre leurs périples nocturnes, les auteurs présumés ont dérobé 55 véhicules dont la plupart ont été détruits par incendie”.

Des enquêtes ont commencé début 2016 dans plusieurs gendarmeries avant d’être centralisées par l’OCLDI qui a mis en place une cellule d’enquête à Evreux (Eure). Début juillet, la juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Lille s’est saisie de l’ensemble des faits et a délivré une commission rogatoire au directeur général de la gendarmerie nationale.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *