mardi 21 mai 2019
Accueil / A la une / Un square colonel Beltrame inauguré et des gendarmes décorés lors du 225 ème anniversaire de la bataille de Hondschoote (Vidéo)

Un square colonel Beltrame inauguré et des gendarmes décorés lors du 225 ème anniversaire de la bataille de Hondschoote (Vidéo)

Hondschoote est la première bataille inscrite sur le drapeau de la Gendarmerie (Repro)

Le 225 ème anniversaire de la bataille de Hondschoote (8 septembre 1793), 1ère bataille inscrite dans le drapeau de la Gendarmerie a été ponctuée, samedi 8 septembre, par l’inauguration d’un square en hommage au colonel Arnaud Beltrame avec la participation de la musique de la Garde Républicaine.

Étaient présents Hervé Saison, maire de la commune, Paul Christophe, député, Jean-Pierre Decool,  sénateur, le général de corps d’armée Guy Cazenave-Lacroutz, commandant la région de Gendarmerie, les associations patriotiques ainsi que la belle-famille du Colonel Arnaud Beltrame  venue assister à l’inauguration du square portant son nom.

Le beau-père d’Arnaud Beltrame, Bernard Vandenbunder, qui vit à Marcq-en-Baroeul était présent et a estimé au micro de France 3 que “c’est émouvant de savoir qu’il est associé à cette cérémonie et que son nom sera donné à un square ici à Hondschoote.”

L’UNPRG  était représentée par Noel Verbrugghe, président local de l’UD Nord-Flandres qui a déposé une gerbe au monument aux morts. Jean Bourrel, président de l’UD 62 Saint-Omer était également présent aux cérémonies.

Dans leur discours les autorités ont salué la mémoire du colonel Arnaud Beltrame dont l’action héroïque fait écho à celle des glorieux anciens, tombés à Hondschotte en 1793.

Extrait du discours du général Cazenave-Lacrouts 

Je voudrais tout d’abord saluer la belle famille du colonel Arnaud Beltrame dont nous partageons la peine et la douleur et qui, nous fait l’honneur de sa présence. Je tiens ensuite à remercier le lieutenant-colonel Langage  et ses musiciens pour la qualité de leur prestation qui réhausse à chaque fois, l’éclat de cette cérémonie. Je voudrais adresser également mes sincères et cordiales félicitations aux médaillés et décorés, dont les mérites témoignent de leur engagement au service de nos concitoyens. C’est la première fois que j’ai le plaisir et l’honneur de présider cette commémoration de la victoire de Hondschoote qui vit en 1793, les armées de la jeune révolution française, vaincre la coalition anglo-autrichienne. Ce fait d’armes vaudra aux emblèmes de la gendarmerie, une première et glorieuse inscription : Hondschoote 1793. C’est dans cet esprit que nous commémorons chaque année cette bataille, afin de ne pas oublier cette page héroïque, écrite avec le sang de gendarmes tombés pour défendre ici aussi notre liberté. Cela nous donne l’occasion d’évoquer le souvenir de nos camarades décédés, et plus particulièrement en ce jour celui du colonel Arnaud Beltrame . En effet, même si la menace a changé, les événements de Hondschoote et ceux de Trèbes ne sont pas si éloignés l’un de l’autre. Ils sont le reflet de l’esprit de service et du devoir de sacrifice, inhérents à l’état de gendarme. Ils sont l’illustration, chacun dans leur contexte, de la devise de la République : liberté, égalité et fraternité. Lors de la bataille de Hondschoote, les gendarmes ont donné leur vie pour la « Mère patrie en danger qu’il fallait protéger » ; à Trèbes, le colonel Arnaud Beltrame , fidèle à son serment de gendarme, de soldat, est allé jusqu’au sacrifice suprême tant pour protéger la vie de ses concitoyens que pour faire vivre l’idéal républicain et s’ériger, comme ses illustres aînés, en dernier rempart de la démocratie.  C’est donc sans faillir que le colonel Arnaud Beltrame a pris sa décision, comme il l’avait d’ailleurs déjà fait en 2005 où il avait conduit en Irak une mission complexe de récupération d’un ressortissant français menacé par un groupe terroriste. Comme ses glorieux anciens sur la ligne de front, il n’a devant ce magasin écouté que son courage avec pour seule bannière son uniforme. Figure héroïque du patriotisme comme l’a souligné le président de la République, le colonel Arnaud Beltrame  a ainsi rejoint la liste des héros français. Il est également devenu le porte-étendard de tous les gendarmes, un exemple pour nous tous. En conférant monsieur le maire à ce square situé au cœur de votre ville, près du monument au pied duquel nous nous rassemblons chaque année afin de commémorer la victoire de la bataille de Hondschoote, le nom du Colonel Arnaud Beltrame , vous transmettez aux jeunes générations ce témoignage que cet officier nous laisse, celui d’une Nation forte, solidaire et unie, lorsqu’elle croît en ses valeurs. En mon nom personnel et celui de tous les gendarmes de la région de gendarmerie Hauts-de-France, je tiens à vous exprimer toute notre reconnaissance et vous dire combien ce geste nous touche profondément.  

Cet anniversaire de la bataille de Hondschoote a été marquée par une reconstitution de la bataille mettant en scène 300 figurants.
Il était normal pour nous – et en mémoire de la gendarmerie – de trouver un événement qui soit à la hauteur de la mémoire de ce héros” confie le maire Hervé Saison cité par France 3.

Le colonel Philippe Mirabaud, commandant du groupement du Nord a ensuite confié au capitaine Thierry Moreau le commandement de l’escadron départemental de sécurité routière du Nord. (Photo Cab com région de Gendarmerie Hauts de France)

Plusieurs gendarmes ont par ailleurs été décorés.

Les décorés 

– Médaille militaire : Adjudant Chef Bertrand Delattre ( BMO Templeuve en Pévèle )

– Ordre national du mérite : Capitaine Daniel Besin, commandant en second la compagnie de Dunkerque-Hoymille

– Médaille de bronze d’honneur pour acte de courage et de dévouement : Gendarme Dumont Cindy (BTA Bavay)

– Médaille bronze de la sécurité intérieure :    Adjudant-chef Benjamin Philippot (BR Douai) – Adjudant Pascal Pringere (PSIG Avesnes- sur- Helpe )

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Bataille de Hondschoote

Pour la Gendarmerie, la bataille de Hondschoote, livrée le 8 septembre 1793, prend un place particulière dans son histoire puisqu’elle s’y est illustrée pour la première fois depuis sa création, en 1791 et que son nom figure sur son drapeau.

La bataille de Hondschoote (ou bataille d’Hondschoote) oppose les troupes de la République française à celles de la Première Coalition le . Le général Houchard bat le duc d’York et Albany et libère Dunkerque. Cette victoire est capitale pour la France de 1793, elle intervient après plusieurs défaites et aura un impact psychologique positif considérable d’autant plus qu’elle sera suivie peu de temps après par une nouvelle victoire française lors de la bataille de Wattignies.

Source Wikipédia.

 

A voir également

Lors de l'acte XXIII, à Paris. Photo d'illustration (Crédit photo: GT/L'Essor).

Gilets jaunes: quinze enquêtes ouvertes par la justice sur des gendarmes

Maintien de l'ordre pour des manifestations de Gilets jaunes: 41 signalements ont été transmis à l'IGGN, pour 15 enquêtes ouvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !