jeudi 3 décembre 2020
Accueil / A la Une / Un premier championnat national de pétanque de la Gendarmerie
Après un report en raison de la crise sanitaire, le premier championnat national de pétanque Gendarmerie se tiendra les 17 et 18 septembre 2020 en Ardèche.
Après un report en raison de la crise sanitaire, le premier championnat national de pétanque Gendarmerie se tiendra les 17 et 18 septembre 2020 en Ardèche. (Photo: S.Hermann&F.Richter/Pixabay)

Un premier championnat national de pétanque de la Gendarmerie

Ils sont gendarmes et passionnés de pétanque. Deux bonnes raisons pour organiser, les 17 et 18 septembre 2020, dans un petit village des Cévennes, le premier championnat national de pétanque de la Gendarmerie.

La pétanque, ce n’est pas seulement pour les gendarmes de Saint-Tropez. Des militaires fins pointeurs et tireurs d’élite viennent de créer Les Képitanqués, une association (loi 1901) ouverte aux gendarmes d’active, réservistes et retraités de l’Arme.

Du sport et de la cohésion

Joss Bouyssie, 37 ans, gendarme à la brigade territoriale de Saint-Paul-le-Jeune (Ardèche), est le très dynamique président de cette petite association aux grands projets. Il les résume pour L’Essor: “Promotion et valorisation de leur sport favori, et développement de la cohésion au sein de l’Institution.” Sans oublier de favoriser les échanges interrégionaux et intergénérationnels. Bref, toucher un public potentiel de plusieurs centaines de milliers de femmes et d’hommes de la Maison Bleue.

Logo de l'association "Les Képitanqués"
L’association “Les Képitanqués” est à l’origine de ce premier championnat national de pétanque Gendarmerie. (DR)

Autour du président, d’autres gendarmes tout aussi actifs animent les Képitanqués. Il y a Florent Roubaud, 25 ans, gendarme mobile à l’escadron de gendarmerie mobile (EGM) 43/7 de Decize (Nièvre). Un autre, nommé Florian Vidal, 35 ans, est maréchal des logis-chef (MDL-chef) à la brigade territoriale de Bourg-Saint-Andéol (Ardèche). Dans les rangs on compte aussi Kévin Attrait, 24 ans, gendarme en poste en Ille-et-Vilaine, et Fabrice Autier, du peloton de surveillance et d’intervention (Psig) du Teil (Ardèche). Un retraité de l’Arme, Olivier Martre, 56 ans, complète la brochette.

Lire aussi: Championnat national FCD de triathlon : pas de compétition mais beaucoup d’amitié

500 participants en Ardèche

Adjudant-chef Fabrice Viot, en pleine action lors d’un des nombreux tournois de pétanque dans le sud-est de la France. Il commande la brigade de Saint-Paul-le-Jeune où se déroulera le championnat, en septembre.
Adjudant-chef Fabrice Viot, en pleine action lors d’un des nombreux tournois de pétanque dans le sud-est de la France. Il commande la brigade de Saint-Paul-le-Jeune où se déroulera le championnat, en septembre. (Photo: Les Képitanqués)

En quelques semaines, l’association monte le projet d’une première édition du championnat de pétanque de la Gendarmerie. Elle aurait dû se tenir les 21 et 22 mai 2020, mais la crise sanitaire en a décidé autrement. Elle se tiendra donc les 17 et 18 septembre à Saint-Paul-le-Jeune, petite commune cévenole d’un millier d’habitants, à l’extrême sud de l’Ardèche. Un cadre idéal pour accueillir quelque 500 participants répartis en 128 doublettes et 256 individuels. Frais d’inscriptions: 30 euros par doublette, et 4 euros en individuel. Un championnat ouvert à tous, licenciés ou non.

Une première édition, placée selon Joss Bouyssie sous le signe de “l’esprit d’équipe, du talent, de la motivation et de la finesse”. Certainement la clé du succès. La deuxième édition est déjà prévue les 13 et 14 mai 2021. Les organisateurs ont décidé de reverser les bénéfices à l’association Les Képis Pescalunes. Née il y a quinze ans dans l’Hérault, cette association caritative soutient par ses dons les organisations ou les mouvements qui luttent, notamment, contre les maladies rares ou orphelines. Elle réalise également les rêves d’enfants malades (voyage en hélicoptère, rencontre de sportifs célèbres). Elle apporte enfin son aide aux familles de gendarmes décédés en service.

La pétanque, un sport à la pointe

Loisir d’été par excellence, la pétanque est aussi un sport. La Fédération française de pétanque et jeu provençal (FFPJP) regroupe 300.000 licenciés. Ce qui en fait la dixième fédération sportive en France. Sans surprise, les cinq fédérations départementales les plus nombreuses se situent au sud de la Loire. Avec, par ordre d’importance, la Haute-Garonne, les Bouches-du-Rhône, l’Hérault, les Alpes-Maritimes et le Var. Il y a dans le monde, plus d’une centaine de fédérations de pétanque, du Maroc au Vietnam, en passant par Madagascar.

Sport principalement masculin, la pétanque est l’une des rares discipline avec des compétitions mixtes. Ce premier championnat national de pétanque de la Gendarmerie se déroulera à 200 kilomètres d’une autre terre de boules, celle de la boule lyonnaise, qui se joue avec les règles très différentes et sur un terrain délimité. La boule lyonnaise, pratiquée bien avant la pétanque, est abritée dans la Fédération française de sport-boules (FFSB), qui compte 50.000 licenciés et se joue aussi dans de nombreux pays.

PMG

La mythique scène de pétanque du “Gendarme de Saint-Tropez”

C’est l’une des scènes célèbres du Gendarme de Saint-Tropez, le premier de la série de six films de Jean Girault. Ils totalisèrent 40 millions d’entrées en France, dont 7,8 millions pour le premier opus. Dans l’épisode de la pétanque, l’adjudant Gerber (Michel Galabru) et le maréchal des logis-chef Cruchot (Louis de Funès) jouent contre les gendarmes Fougasse (Jean Lefebvre) et Merlot Tricard (Christian Marin). Sous une pinède tropézienne, les quatre compères multiplient les tentatives de déstabilisation pour gêner les tireurs ou pointeurs. Finalement, la maladresse de Cruchot donnera la victoire aux gendarmes Fougasse et Tricart. “Vous me le paierez très cher”, menace alors le MDL-chef face aux deux gendarmes au garde-à-vous.

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. Bajardo

    Comment s’inscrire pour participer, faut-il être en équipe montée.
    Merci

  2. Pinna francois

    C’est bien beau de prévoir ce concours et je suis tout a fait pour
    Mais pourquoi les concours de lyonnaises ne sont toujours pas autorisé que ce soit en doublettes, quadrettes voir triplette
    Question. Y aurait il du favoritisme au niveau de la pétanque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.