jeudi 29 octobre 2020
Accueil / A la Une / Un pilote de la Gendarmerie s’envole définitivement, foudroyé par la maladie
Après une première carrière au sein de l'armée de Terre, le pilote d'hélicoptère Stève Le Grall avait rejoint les forces aériennes de la Gendarmerie (Photo: FAGN)
Après une première carrière au sein de l'armée de Terre, le pilote d'hélicoptère Stève Le Grall avait rejoint les forces aériennes de la Gendarmerie (Photo: FAGN)

Un pilote de la Gendarmerie s’envole définitivement, foudroyé par la maladie

C’est le commandement des Forces aériennes de l’Arme qui l’a annoncé ce mardi matin sur sa page Facebook. Stève Le Grall, pilote d’hélicoptère et commandant, jusqu’à cet été, du détachement aérien de gendarmerie de Dijon s’est éteint dans la nuit du 28 au 29 septembre 2020.

Âgé de 41 ans, il a été frappé par une maladie foudroyante. Reconnu et investi, Stève Le Grall était marié et père de deux enfants. A sa sortie du lycée militaire de Saint-Cyr l’Ecole, en 1997, il débute sa carrière en s’engageant comme pilote d’hélicoptère au sein de l’aviation légère de l’armée de Terre (Alat). Dix ans plus tard, l’adjudant rejoint les Forces aériennes de la Gendarmerie nationale (FAGN). Décrit comme un sous-officier et un chef “remarqué et remarquable”, il avait d’ailleurs obtenu de nombreuses récompenses. Pas moins de neuf décorations, onze lettres de félicitations, trois témoignages de satisfactions et une citation sans croix à l’ordre du Régiment.

Après plusieurs affectations en tant que pilote enquêteur et chef pilote, il avait pris les commandes du détachement de Dijon avant de passer le manche à l’été 2020. Loin de raccrocher le casque pour autant, il venait tout juste de rejoindre une entreprise privée pour devenir pilote d’héli-Smur au Samu de Chalon-sur-Saône.

Lire aussi: 1.300 heures de vol en moins pour les hélicoptères de la Gendarmerie en 2020

La passion des airs et de la glace du pilote d’hélicoptère

En plus de son métier de pilote d’hélicoptère, Stève Le Grall était également président du Hockey-club de Dijon depuis trois ans. Un engagement pour lequel, d’après Dijon-sportnews, il “ne ménageait pas ses efforts”. Le site d’informations sportives local saluait la semaine passée, un “grand serviteur et amoureux de la discipline”. Les joueurs du club lui ont ainsi rendu hommage, samedi 3 octobre, lors du match de coupe de France les opposant à Amnéville. Les Ducs de Dijon ont d’ailleurs offert le plus beau des adieux à leur président disparu, en remportant la victoire.

LP

Crowdfunding campaign banner

5 Commentaires

  1. Peine et administration. J’espère que de plus haut encore vous veillerez sur nous, comme vous l’avez toujours fait.
    C’est injuste.
    Toute l’admiration et le respect d’un officier de réserve et surtout de pacotille.
    Bons cieux, Monsieur.

    • Costet

      Il pars en laissant derrière lui un beau parcours mais avec, comme on peut le lire un sentiment d’inachevé.
      Je pense sans doute qu’il aurait fait de beau projet au vue de sa personnalité.
      Il est parti si jeune c’est dingue.
      Mes condoléances à sa famille.

  2. Franc Vidalinc

    J’ai été gendarme moto
    Cycliste sur autoroute dans les années 70,, environ 16000 décès dû à la circulation à l’époque. 28 sur notre secteur. En 77,
    J’ai démissionné après 3 ans de service. Mon Chef de brigade s’étant. fourvoyé dans un acte de violences illégitimes . Je garde de cette époque un souvenir amer, et un retour d’expérience positif qui m’a servi malgré tout. Cela m’a permis de relativiser car j’étais un jeune idéaliste. A 70 ans j’ai trouvé enfin la paix.

  3. Oger

    Condoléances à sa famille, pour cette homme remarquable.il vous regarde de là haut de l’autre côté😢

  4. Oger

    Condoléances à sa famille, pour cette homme remarquable,.il vous regarde de là haut de l’autre côté😢

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.