vendredi 13 décembre 2019
Accueil / A la une / Un nouveau témoignage dans l’affaire des disparus de Fontainebleau
Anne-Sophie Vandamme et Gilles Naudet, les disparus de Fontainebleau (Crédit photo: Christian Porte/Grazialla Riou-Harchaoui).
Anne-Sophie Vandamme et Gilles Naudet, les disparus de Fontainebleau (Crédit photo: Christian Porte/Grazialla Riou-Harchaoui).

Un nouveau témoignage dans l’affaire des disparus de Fontainebleau

Le livre de Christian Porte.
Le livre de Christian Porte.

Il espérait que son enquête délie les langues. Mission réussie pour le journaliste indépendant Christian Porte, cinq mois après la parution de son ouvrage “Les vérités interdites d’un fiasco judiciaire” (Edilivre, 28 euros). L’ancien rédacteur en chef du Républicain de L’Essonne et du Val-de-Marne affirme avoir recueilli un nouveau témoignage intrigant dans l’affaire des disparus de Fontainebleau.

Lire aussi sur L’Essor : [Série d’été] Le jour où… les fiancés assassinés de Fontainebleau ont été retrouvés (vidéo)

Il y a 30 ans, jour pour jour, Anne-Sophie Vandamme et Gilles Naudet, 25 ans tous les deux, disparaissaient dans la forêt de Fontainebleau. On retrouvera leurs corps seulement plus de deux mois plus tard, en janvier 1989. Le jeune couple a été abattu au 22 long rifle et achevé d’une balle dans la tête. Malgré les efforts des gendarmes, l’affaire n’a toujours pas été résolue à ce jour.

Changement de comportement

Christian Porte (Crédit photo: GT/L'Essor).
Christian Porte (Crédit photo: GT/L’Essor).

Une personne m’a contacté suite à la publication de mon livre, explique Christian Porte à L’Essor. Manifestement, elle avait quelque chose sur le cœur.” Ce témoignage, confirmé par écrit, s’attarde sur le changement de comportement d’un individu après les faits. Cet homme, entendu à l’époque par les enquêteurs, fréquentait des stands de tir et aurait été en possession d’armes non déclarées. “J’ai conseillé à ce témoin de prendre attache avec la justice et la Gendarmerie mais ce dernier craint des représailles”, déplore le journaliste.

Christian Porte déclare également avoir été abordé par un ancien gendarme ayant travaillé sur cette affaire. Croisé au détour d’une galerie marchande, cet ancien militaire attire son attention sur un collaborateur d’un des magistrats en charge du dossier. “Or, ce dernier connaissait bien les chasseurs et le secteur”, relève Christian Porte. Soupçonnant l’implication de chasseurs dans ce fait divers sordide, le journaliste s’interroge sur d’éventuelles fuites qui auraient pu compliquer l’affaire.

Ces deux prises de contact confortent Christian Porte dans sa conviction que de nouveaux témoignages permettront un jour de résoudre cette énigme criminelle. “Sur le terrain, l’affaire n’est pas oubliée”, assure-t-il. Judiciairement, ces éventuelles révélations devront être suffisamment convaincantes pour relancer cette affaire prescrite. Le dossier est au point mort depuis l’acquittement, en décembre 2001, de Cédric, un adolescent âgé de 17 ans à l’époque des faits.

G.T.

A voir également

Photo d'illustration (PH : MG l'Essor de la Gendarmerie)

28 officiers de Gendarmerie diplômés de l’Ecole de guerre

28 officiers de gendarmes, dont six femmes, sont désormais diplômes de l'Ecole de guerre, passage obligé vers les hautes responsabilités.

Un commentaire

  1. MONK

    COMMENTAIRE DE MONK
    LA PISTE DES AGENTS DE ONF PAS ASSEZ APPROFONDI.
    Le fait que les enquêteurs se sont trop focalisée pour trouver à tout prix un mobile à ces meurtres les ont peut-être empêcher d’analyser plus simplement la situation et passer à coté du principal.Et si ces meurtres n’avaient aucun mobile mais seulement l’action morbide d’un déséquilibré qui prend plaisir à tuer?
    Car lorsque l’on réfléchit à la manière dont le couple à été éxécuté cela amène à penser directement avec raison que le meurtrier connaissait comme sa poche les lieux, l’environnement.Et qui passe la plupart du temps dans la forêt?Réponse: les agents de l’office national des forêts.Conclusion: je pense que les enquêteurs auraient dû orienter l’enquête sur les agents des forêts car parmi eux se trouvent certainement le tueur…………AFFAIRE A SUIVRE SIGNER MONK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *