mercredi 21 août 2019
Accueil / A la une / La garde à vue du jeune gendarme accusé de viol levée (actualisé)
La caserne Delcassé, où réside le gendarme accusé de viol (Crédit photo: Google maps).
La caserne Delcassé, où réside le gendarme accusé de viol (Crédit photo: Google maps).

La garde à vue du jeune gendarme accusé de viol levée (actualisé)

INFO L’ESSOR – La garde à vue du jeune gendarme de la Garde républicaine accusé de viol a été levée, apprend-on de source judiciaire. La procédure va désormais être transmise au parquet qui décidera des suites judiciaires à donner à cette affaire.

Le jeune gendarme de 24 ans avait été placé en garde à vue ce lundi 29 juillet dans l’après-midi. L’interrogatoire du militaire avait été effectué par la section de recherches de Paris, saisie par la justice. La victime, une connaissance du suspect, avait déposé sa plainte dans la journée de lundi. Soit quelques heures après avoir quitté le gendarme, dans la nuit de dimanche à lundi.

Lire aussi sur L’Essor: Les gendarmes de la Garde républicaine appelés en renfort de la nouvelle task-force motorisée

Selon Le Parisien, la plaignante, une jeune femme, affirme que le militaire se serait jeté sur elle et l’aurait violée dans son appartement. Après avoir quitté la caserne de la Garde républicaine de l’avenue Delcassé, dans le très chic huitième arrondissement de Paris, elle aurait appelé un proche. Ce dernier aurait ensuite appelé les sapeurs-pompiers qui l’auraient alors prise en charge et transférée à l’hôpital pour des examens médicaux.

A voir également

Illustration (Photo : DC/L'Essor).

Haute-Garonne : alerte à l'”arnaque à l’Irlandaise” sur les aires d’autoroute

La gendarmerie de Haute-Garonne lance sur son compte Facebook un appel à la vigilance sur la recrudescence des "arnaques à l'irlandaise", ces vols par ruse ou par fausse qualité qui se multiplient sur les airs d'autoroute du département.

Un commentaire

  1. Niout

    Sachons raison gardée avant toute condamnation hasardeuse et rester un fervent défenseur de la présomption d’innocence. Ici encore, il nous faut accorder tout notre plus grand soutien moral à ce jeune sous-officier.
    Je voudrais croire que cette dénonciation n’a été qu’une mauvaise vengeance un coup monté coupable. Courage à lui en espérant qu’il aura dans cette terrible épreuve tout le soutien de ses camardes et l’écoute de sa hiérarchie. Il sera bien temps plus tard de le condamner dans le cas ou il aurait menti de le punir éventuellement ou pire…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *