samedi 26 septembre 2020
Accueil / A la Une / Un homme soupçonné de se masturber arrêté lors d’une opération de contrôle du port du masque
Photo d'illustration (GT/L'Essor).
Photo d'illustration (GT/L'Essor).

Un homme soupçonné de se masturber arrêté lors d’une opération de contrôle du port du masque

INFO L’ESSOR – Un homme soupçonné de se masturber a été interpellé par des réservistes de la Gendarmerie lors d’une opération de contrôle du port du masque, dans la Loire.

On le sait, le contrôle du port du masques par les gendarmes et les policiers est parfois à l’origine de tensions. Mais ce type d’opération permet également aux forces de l’ordre d’intervenir sur d’autres délits.

S’abonner à notre newsletter Rue Bleue

Ce dimanche 23 août, trois réservistes engagés auprès du groupement départemental de la Loire patrouillent. Ils se dirigent vers le marché aux puces de Saint-Marcellin-en-Forez, près de Saint-Etienne. Selon nos informations, une passante attire leur attention sur le comportement suspect d’un homme. “Vous devriez aller voir dans les taillis”, explique-t-elle en substance aux militaires.

A proximité d’une aire d’enfants

Les trois réservistes tombent alors nez à nez avec un homme qui semble, selon eux, en train de se masturber dans les fourrés. L’histoire prêterait à sourire si les taillis n’étaient qu’à quelques mètres d’une aire de jeux destinée aux enfants. Un espace justement dans la ligne de vue de l’homme arrêté.

Lire aussi: Réserve: ce qui a changé depuis deux ans et l’arrivée du général Olivier Kim

Déjà connu des gendarmes, l’individu a été conduit dans les locaux de la brigade territoriale de Saint-Just-Saint-Rambert. Remis en liberté à l’issue de la garde à vue, le suspect doit désormais faire l’objet d’une expertise psychiatrique. Il devrait ensuite être convoqué devant le tribunal correctionnel pour répondre de ces faits d’exhibition sexuelle. Un délit puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *